BT choisit EE pour amorcer son retour dans le mobile

lundi 15 décembre 2014 23h37
 

par Kate Holton et Paul Sandle

LONDRES (Reuters) - BT a annoncé lundi entrer en négociations exclusives avec Orange et Deutsche Telekom, propriétaires d'EE, en vue d'une transaction de 12,5 milliards de livres (15,75 milliards d'euros) qui permettra à l'entreprise de reprendre pied dans le mobile 13 ans après l'avoir quitté.

L'opérateur télécoms britannique historique avait également contacté Telefonica en vue d'un rachat d'O2, troisième opérateur mobile en Grande-Bretagne dont BT, à l'époque fortement endetté, s'était séparé en 2001 via une introduction en Bourse. et

BT a précisé que les négociations avec Deutsche Telekom et Orange dureraient plusieurs semaines avant d'aboutir à un accord définitif.

Ce dernier prévoit que BT rachètera EE pour moitié en numéraire et pour moitié en actions. Dans ce cadre, Deutsche Telekom recevra 12% du capital de l'opérateur britannique et le droit de nommer un représentant au conseil d'administration.

Orange, de son côté, n'aura de son côté que 4% des titres de BT mais percevra plus d'argent.

Le mois dernier, des analystes avaient valorisé EE aux alentours de 11 milliards de livres et O2 à 9,4 milliards.

"EE est un actif de qualité, avec un bon réseau (...)", a noté Mark Murphy, analyste chez Macquarie.

Selon une récente étude de Citigroup, EE est le numéro un du marché britannique du mobile, dont il détenait 33,8% en terme de chiffre d'affaires à la fin du deuxième trimestre, contre 26,5% pour Vodafone, 26,2% pour O2 et 10,2% pour Hutchison.   Suite...

 
BT entre en négociations exclusives avec Orange et Deutsche Telekom en vue d'une alliance avec EE dans le mobile.
Le prix de cession, fixé à 12,5 milliards de livres sterling (15,75 milliards d'euros), sera réparti à égalité entre Orange et Deutsche Telekom, selon un communiqué d'Orange. /Photo prise le 26 novembre 2014/REUTERS/Suzanne Plunkett