AT&T rachète l'opérateur mexicain Iusacell

samedi 8 novembre 2014 12h36
 

WASHINGTON/MEXICO CITY (Reuters) - AT&T a annoncé vendredi le rachat de Iusacell, troisième opérateur mobile aux Mexique, pour 2,5 milliards de dollars (deux milliards d'euros), le géant des télécoms américain prenant ainsi pied sur un marché offrant un potentiel de croissance rapide avec la volonté de Mexico de favoriser la concurrence.

La transaction, qui doit être approuvée par les autorités de régulation mexicaines, interviendra une fois que Grupo Salinas, qui détient actuellement 50% de Iusacell, aura racheté le solde du capital.

Iusacell avait dit en septembre qu'il reprendrait les 50% de son capital aux mains du groupe de médias Grupo Televisa pour 717 millions de dollars.

Le rachat de Iusacell sera la deuxième opération de croissance externe de grande ampleur pour AT&T, qui a annoncé en mai l'acquisition de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV pour 48,5 milliards de dollars.

Iusacell, qui compte 8,6 millions de clients au Mexique, éprouve des difficultés à gagner de nouveaux abonnés sur un marché dominé à 70% par America Movil, propriété du milliardaire Carlos Slim.

Selon des informations de presse publiées en février, l'espagnol Telefonica, numéro deux de la téléphonie mobile aux Mexique avec 20% du marché, a un temps envisagé le rachat de Iusacell.

Le gouvernement mexicain a adopté cette année une série de mesures visant à renforcer le pouvoir des autorités de régulation dans le secteur des télécoms et des médias et à augmenter la concurrence.

Le Mexique est pour l'instant le marché de la téléphonie mobile le plus cher des 34 pays de l'OCDE alors qu'il offre les débits médians les plus faibles. Le taux de pénétration du mobile y est l'un des plus bas d'Amérique latine.

AT&T a précisé que le prix d'achat de 2,5 milliards de dollars de Iusacell comprenait une reprise de dette de 800 millions de dollars.

(Marina Lopes et Elinor Comlay, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

 
AT&T rachète Iusacell, troisième opérateur mobile au Mexique, pour 2,5 milliards de dollars (deux milliards d'euros). /Photo prise le 29 octobre 2014/REUTERS/Mike Blake