Ingenico relève à nouveau son objectif de marge

mercredi 29 octobre 2014 18h48
 

PARIS (Reuters) - Ingenico a annoncé mercredi qu'il relevait à nouveau son objectif de rentabilité pour 2014 après un solide troisième trimestre porté par un bond de son activité aux Etats-Unis où les commerçants s'équipent en terminaux de paiement sécurisés.

Le spécialiste des services de paiement, qui avait déjà revu à la hausse ses prévisions fin juillet, table désormais sur une marge d'Ebitda entre 22,5% et 23% contre 21,5% à 22,5% précédemment.

La société française attend par ailleurs des ventes en croissance à données comparables de plus de 15% sur l'exercice contre une fourchette comprise entre 14% et 16% précédemment.

Au troisième trimestre, Ingenico a enregistré un chiffre d'affaires de 381 millions d'euros, en progression de 16%, dopé par le bond de près de 70% de son activité en Amérique du Nord.

"Aux Etats-Unis, l'activité est en croissance de 90% ce trimestre, portée par le déploiement anticipé des solutions EMV par les grandes enseignes de la distribution dans la perspective des fêtes de fin d'année", explique le PDG Philippe Lazare dans un communiqué, en faisant référence à un standard international de paiements sécurisés.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 387 millions d'euros, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Avant la publication des résultats, le titre a clôturé mercredi en baisse de 0,26% à 79,36 euros, donnant une capitalisation boursière de 4,4 milliards d'euros.

Celle-ci a grimpé de plus de 36% depuis le début de l'année, soutenue, outre le dynamisme de l'activité, par l'acquisition bouclée récemment du spécialiste des services de paiement en ligne GlobalCollect pour une valeur d'entreprise de 820 millions d'euros.

Ingenico précise que la contribution de GlobalCollect au chiffre d'affaires du quatrième trimestre devrait représenter environ 90 millions d'euros avec une marge d'Ebitda supérieure à 15%.   Suite...

 
Ingenico annonce mercredi relever à nouveau son objectif de rentabilité pour 2014 après un solide troisième trimestre porté par un bond de son activité aux Etats-Unis où les commerçants s'équipent en terminaux de paiement sécuriés. /Photo d'archives/REUTERS/Issei Kato