STMicroelectronics annonce un nouveau plan d'économies

mercredi 29 octobre 2014 18h38
 

par Gwénaëlle Barzic et Eric Auchard et Harro Ten Wolde

PARIS/FRANCFORT (Reuters) - STMicroelectronics a annoncé mercredi un nouveau plan d'économies face au recul anticipé de son chiffre d'affaires et de sa marge en fin d'année par rapport au troisième trimestre, dans un marché plus faible que prévu, ce qui fait chuter son titre en Bourse.

Le fabricant de semi-conducteurs explique s'attendre au quatrième trimestre à un recul des ventes pour l'ensemble de ses segments de produits à l'exception de sa division regroupant les systèmes microélectromécaniques et les capteurs, confirmant les craintes d'autres acteurs du secteur.

Au début du mois, le concurrent américain Microchip Technology a mis en garde contre le risque d'une correction dans l'ensemble de l'industrie après avoir lancé un avertissement sur sa propre activité, ce qui a fortement pesé sur les titres du secteur en Bourse. et

STMicroelectronics explique pour sa part tabler pour le quatrième trimestre sur une baisse séquentielle du chiffre d'affaires d'environ 3,5%, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage près. Il vise une marge brute autour de 33,8%, contre 34,4% au trimestre précédent, à plus ou moins 2,0 points près.

A 12h10, l'action du groupe franco-italien dégringole de 9,17% à 5,05 euros, plus forte baisse de l'indice SBF 120, lui-même en légère hausse de 0,22%.

"Le troisième trimestre montre des améliorations mais la prévision pour le quatrième trimestre est clairement décevante", estiment les analystes de la Société générale dans une note, en indiquant que le marché tablait jusqu'alors sur une progression séquentielle d'environ 3% des ventes.

LE MARCHÉ SCEPTIQUE SUR LES AMBITIONS 2015   Suite...

 
Le fabricant de semi-conducteurs STMicroelectronics annonce mercredi un nouveau plan d'économies face au recul anticipé de son chiffre d'affaires et de sa marge en fin d'année par rapport au troisième trimestre, dans un marché plus faible que prévu. /Photo d'archives/REUTERS/Lee Jae-Won