Nouvelle perte nette trimestrielle pour Numericable

lundi 27 octobre 2014 12h20
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Numericable a fait état lundi d'une nouvelle perte nette au troisième trimestre sous l'effet des coûts liés au projet d'acquisition de l'opérateur mobile SFR, sur lequel le verdict de l'Autorité de la concurrence est imminent.

Le gendarme de la concurrence a indiqué vendredi soir qu'il communiquerait ce lundi, dans l'après-midi, le sens de sa décision sur le projet de rachat de la filiale de Vivendi par le spécialiste français du câble.

L'Autorité a ouvert le 30 juillet un examen approfondi au regard des risques potentiels d'entrave à la concurrence liés au projet, qui doit donner naissance à un nouveau numéro deux français des télécoms, fort de sept millions de clients dans le fixe et 21 millions dans le mobile, derrière l'opérateur historique Orange.

Il est vraisemblable que l'institution accorde son feu vert, mais sous réserve de plusieurs conditions qui porteront notamment sur les activités mobiles en Outremer de la nouvelle entité, appelée à contrôler via ses filiales une large majorité du marché à la Réunion et à Mayotte.

Dans un communiqué, Numericable a précisé qu'il continuait d'espérer "une issue favorable à un closing d'ici la fin de l'année 2014".

Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, le directeur financier de Numericable, Thierry Lemaître, a précisé qu'un délai minimum d'un mois serait nécessaire pour boucler la transaction une fois obtenu le possible feu vert de l'Autorité de la concurrence.

Les dirigeants de Numericable se sont refusés à tout commentaire sur la décision que doit rendre l'institution, précisant seulement qu'elle ne devrait pas déboucher sur des "changements de structure importants".

  Suite...

 
Numericable fait état d'une nouvelle perte nette au troisième trimestre sous l'effet des coûts liés au projet d'acquisition de l'opérateur mobile SFR, sur lequel le verdict de l'Autorité de la concurrence est imminent. Au troisième trimestre, le câblo-opérateur a enregistré une perte nette de 94,4 millions d'euros, sous le coup de 101,6 millions d'euros de charges non récurrentes. /Photo prise le 7 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau