Vivendi signe la vente de GVT et entre chez Telecom Italia

vendredi 19 septembre 2014 12h20
 

par Gwénaëlle Barzic et Tracy Rucinski

PARIS/MADRID (Reuters) - Vivendi a conclu un accord en vue de vendre sa pépite brésilienne GVT à l'espagnol Telefonica, ce qui devrait lui rapporter 4,7 milliards d'euros en numéraire et lui offrir un marchepied au capital de l'opérateur Telecom Italia.

La transaction, qui avoisine 7,2 milliards d'euros en incluant la partie du paiement prévue en actions, a été annoncée vendredi par les deux groupes, trois semaines après l'annonce de leur entrée en négociations exclusives.

Le groupe français de médias et de divertissement avait donné fin août sa préférence à l'offre du géant espagnol aux dépens de la proposition concurrente de Telecom Italia.

Telefonica compte fusionner GVT avec son opérateur mobile local Vivo en vue de créer le plus important opérateur télécoms au Brésil, Telefonica Brasil, avec à la clef 4,7 milliards d'euros de synergies d'après ses estimations.

Il utilisera le réseau fixe et les activités de télévision payante du "Free brésilien" pour enrichir ses offres dans l'espoir d'attirer des consommateurs au pouvoir d'achat plus élevé dans un marché où la croissance du nombre d'abonnés à tendance à ralentir.

Avec cette dernière cession qui s'ajoute aux ventes de SFR, Maroc Telecom et Activision Blizzard, Vivendi parachève deux années de réorganisation de ses activités recentrées sur les médias et les contenus.

UN PIED EN ITALIE   Suite...

 
Vivendi annonce vendredi avoir signé l'accord définitif de cession de sa filiale brésilienne GVT à l'opérateur télécoms espagnol Telefonica, bouclant ainsi la vente de son dernier actif dans les télécommunications. L'accord, qui reste soumis au feu vert des régulateurs, devrait être bouclé d'ici la fin du premier semestre 2015. /Photo prise le 28 août 2014/ REUTERS/Rodolfo Buhrer