Rocket lance les frères Samwer dans la planète des milliardaires

mercredi 17 septembre 2014 15h38
 

par Emma Thomasson

BERLIN (Reuters) - La prochaine introduction en Bourse de l'incubateur de start-up Rocket Internet et de l'un des ses bébés les plus célèbres, Zalando, va ouvrir à trois frères allemands les portes du cercle des milliadaires.

Oliver, Marc et Alexander Samwer veulent faire de Rocket la plus importante plate-forme de commerce en ligne hors des Etats-Unis et de Chine en l'imposant sur des marchés qui résistent encore aux deux géants du secteur, Amazon et Alibaba

Le Global Founders Fund, qui gère la fortune des trois frères, possède 52,3% du capital de Rocket, dont l'IPO pourrait permettre de lever cinq milliards d'euros.

Le fonds du trio détient en outre une participation de 17% dans Zalando, le site de commerce de mode en ligne que Rocket a contribué à lancer en 2008 et dont l'introduction en Bourse pourrait générer 4,5 milliards d'euros.

Les deux cotations devraient être les plus importantes dans le secteur de la technologie en Allemagne depuis l'éclatement de la bulle internet il y a 10 ans, même si l'on reste loin des 22 milliards de dollars évoqués pour l'IPO d'Alibaba, qui pourrait être la plus importante jamais réalisée dans le monde.

Créé en 2007 à Berlin, le fonds d'investissement des trois frères a contribué au lancement de sites de commerce en ligne un peu partout dans le monde, avec une préférence pour les marchés émergents.

Ces sites, dont le plus connu reste Zalando, qui ne fait plus partie de la galaxie Rocket autrement que par la participation que détiennent encore les trois frères, vendent de tout, des biens immobiliers à l'alimentation en passant par la mode.

  Suite...

 
La prochaine introduction en Bourse de l'incubateur de start-up Rocket Internet et de l'un des ses bébés les plus célèbres, Zalando, va ouvrir à trois frères allemands les portes du cercle des milliadaires. Oliver, Marc et Alexander Samwer veulent faire de Rocket la plus importante plate-forme de commerce en ligne hors des Etats-Unis et de Chine en l'imposant sur des marchés qui résistent encore aux deux géants du secteur, Amazon et Alibaba. /Photo prisele 28 août 2014/REUTERS/Fabrizio Bensch