Phones 4u sous tutelle judiciaire, 6.000 emplois menacés

lundi 15 septembre 2014 14h27
 

(Reuters) - Le revendeur britanniques de téléphones mobiles Phones 4u a demandé à être placé sous administration judiciaire, mettant en péril près de 6.000 emplois, à la suite de la défection des opérateurs EE et Vodafone, qui ont décidé de ne pas renouveler leur contrat de distribution.

Le contrat avec EE, co-entreprise entre les filiales britanniques d'Orange et de T-Mobile, prend fin en septembre 2015. Il était devenu essentiel à la survie de Phones 4u après le non-renouvellement, en septembre, du contrat de son autre partenaire Vodafone.

"Si les opérateurs de téléphonie mobile refusent de nous fournir, nous n'avons plus d'activité", a déclaré le directeur général de Phones 4u David Kassler.

Phones 4u, dont la société de capital investissement BC Partners détient la majorité du capital, a déclaré qu'il tentait d'obtenir la désignation d'administrateurs par PwC. Ses 550 magasins en Grande-Bretagne n'ont pas ouvert leurs portes lundi, dans l'attente d'une décision des administrateurs judiciaires sur sa viabilité.

La chaîne de magasins, fondée dans les années 1980, emploie 5.596 personnes.

Le détaillant a ajouté que tous les contrats mobiles contractés dans ses magasins ne seraient pas affectés et que les opérateurs de réseaux continueraient à fournir les services mobiles à ces clients.

Phones 4u, qui a réalisé en 2013 un bénéfice hors exceptionnels de 105 millions de livres (132 millions d'euros) pour un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de livres, a déclaré que le retrait de Vodafone et EE avaient causé "un choc brutal à l'activité". La société avait fait état au 1er septembre d'une réserve de trésorerie de 93 millions de livres.

A la Bourse de Londres, le titre de son principal concurrent Dixons Carphone a gagné jusqu'à 4,3% lundi et avançait de près de 2% vers 12h00 GMT.

(Aurindom Mukherjee et James Davey, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Le revendeur britanniques de téléphones mobiles Phones 4u a demandé à être placé sous administration judiciaire. Les opérateurs EE et Vodafone ont décidé de ne pas renouveler leur contrat de distribution. Près de 6.000 emplois sont menacés. /Photo prise le 15 septembre 2014/REUTERS/Toby Melville