Le raz-de-marée Netflix à l'épreuve du Vieux Continent

vendredi 12 septembre 2014 17h30
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Nouvelles cibles de l'américain Netflix, la France et l'Allemagne pourraient donner du fil à retordre au géant de la vidéo en ligne malgré un fort budget et une méthode de conquête éprouvée, mettant à l'épreuve une stratégie d'expansion à l'international menée tambour battant depuis quatre ans.

Présent dans 40 pays, le groupe aux 50 millions d'abonnés engage sa plus importante expansion depuis son entrée en Amérique latine il y a trois ans en lançant sa plateforme de séries et de films en "streaming" dans six pays au total, avec l'Autriche, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg.

Son marché potentiel à l'international grimpera alors à 180 millions de foyers, soit le double du nombre de foyers équipés d'internet aux Etats-Unis où l'ancien loueur de DVD a détrôné la chaîne aux séries cultes HBO en captant 36 millions d'abonnés.

Fort d'une première percée réussie sur le continent européen où il opère notamment au Royaume-Uni, la société a désormais en ligne de mire la France et l'Allemagne avec l'ambition d'acquérir une taille critique lui donnant une position de force pour négocier les droits des programmes.

Campagne de charme auprès des autorités, "buzz" alimenté par des informations distillées au compte-gouttes, signatures d'accords avec les ayants droit : la machine Netflix est en marche depuis plusieurs mois en vue d'un lancement dont le coup d'envoi sera donné à Paris lundi soir.

Le Vieux Continent pourrait cependant donner maille à partir à l'ancien "US marine" et fondateur de Netflix Reed Hastings, estiment les experts du secteur, notamment parce que Netflix sera confronté au casse tête de la tour de Babel européenne.

"Sous de nombreux aspects, la France et l'Allemagne constituent les tests les plus délicats des aspirations mondiales de Netflix à ce jour", estime Enders Analysis.

  Suite...

 
Reed Hastings, fondateur de Netflix. Déjà présente dans 40 pays, le géant de la vidéo en ligne aux 50 millions d'abonnés lance lundi sa plateforme de séries et de films en "streaming" dans six pays: la France, l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg. /Photo d'archives/REUTERS/Enrique Marcarian