L'Open data, outil de transparence au service de la démocratie

lundi 1 septembre 2014 21h41
 

par Jeremy Wagstaff

SINGAPOUR (Reuters) - L'"Open data" (données ouvertes), cette masse d'informations rendues publiques par les gouvernements et les entreprises, est non seulement une source potentielle de croissance mais elle peut également aider à renforcer la transparence, voire à éviter à un pays de sombrer dans le chaos comme ce fut le cas en Indonésie.

L'idée du concept, qui est de favoriser une politique d'ouverture et de partage des données publiques auprès des citoyens, est surtout en vogue dans les pays développés.

La Banque mondiale a rendu publiques des centaines de milliers de données et le site américain Data.gov répertorie plus de 100.000 informations allant des calories alimentaires au champ magnétique dans l'espace.

L'Open data permet par exemple à n'importe quel citoyen, en croisant différentes données publiques, de connaître le taux de remplissage d'un train, le pourcentage de réussite au Bac dans un quartier, la qualité des soins dans un secteur donné, la carte des accidents, etc.

Selon le cabinet de conseil McKinsey, l'Open data pourrait ajouter 3.000 milliards de dollars par an à l'activité économique mondiale, en créant de nouveaux services et en permettant aux gouvernements d'économiser de l'argent.

Et si connaître les prix de l'immobilier ou les horaires de bus ne sont pas des priorités dans les pays émergents, l'Open data peut néanmoins avoir une certaine utilité.

En Indonésie, un contentieux électoral entre l'ancien général Prabowo Subianto et le gouverneur de Djakarta Joko Widodo a mis en évidence la portée de l'impact de l'Open data.

Le pays, qui compte 247 millions d'habitants, est l'un des huit membres fondateurs de l'Open Governance Partnership (OGP), une initiative gouvernementale destinée à libérer de données et qui réunit à présent plus de 64 membres.   Suite...

 
Résultats du vote à l'élection présidentielle en Indonésie compilés par Ainun Najib, un consultant indonésien à l'origine d'une initiative "Open data" pour départager deux camps qui revendiquaient chacun la victoire. Cette masse d'informations publiques peut aider à renforcer la transparence, voire à éviter à un pays de sombrer dans le chaos comme ce fut le cas en Indonésie. /Photo prise le 26 juillet 2014/REUTERS/Edgar Su