RPT-Vivendi plongé dans le meccano des télécoms au Brésil

mercredi 27 août 2014 23h21
 

par Robert Hetz et Leila Abboud

MADRID/PARIS (Reuters) - Répétition du titre.

Les conseils d'administration de Telecom Italia et de l'espagnol Telefonica devaient se réunir ce mercredi pour examiner, selon des sources de Reuters, leurs offres de rachat de GVT, la filiale brésilienne de Vivendi.

La perspective d'une cession de GVT a dans le même temps attisé la bataille entre opérateurs de téléphonie mobile au Brésil, l'opérateur historique brésilien Oi venant compliquer la donne en envisageant de reprendre la participation de Telecom Italia dans Tim Brasil.

Telefonica, qui a soumis début août à Vivendi une offre de 6,7 milliards d'euros sur l'opérateur fixe GVT, réfléchit à la possibilité d'améliorer son offre, selon une source proche du dossier.

"Ce sera plus que 6,7 milliards d'euros mais cela n'ira pas jusqu'à huit milliards", a ajouté cette source, en référence au montant évoqué dans la presse.

Telefonica s'est refusé à tout commentaire.

De son côté, Telecom Italia a lui aussi réuni son conseil d'administration dans la journée et s'apprêterait, selon des sources de Reuters à faire une offre de l'ordre de sept milliards d'euros sur GVT, qui s'accompagnerait d'une entrée de Vivendi à son capital à hauteur de 15% à 20%.

A l'issue de la réunion, Telecom Italia a déclaré dans un communiqué être totalement étranger à l'annonce d'Oi dont il dit ne rien savoir, et redit que TIM Brazil est pour lui un actif stratégique.   Suite...

 
Le conseil d'administration de l'opérateur télécoms espagnol Telefonica va se réunir ce mercredi pour étudier la possibilité d'améliorer son offre sur GVT, la filiale brésilienne de Vivendi également convoitée par Telecom Italia, selon une source proche du dossier. L'opérateur historique brésilien Grupo Oi a par ailleurs des vues sur la participation de Telecom Italia dans Tim Participacoes. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann