Telecom Italia va présenter à Vivendi une offre de rachat de GVT

mardi 26 août 2014 22h15
 

par Stefano Rebaudo et Stephen Jewkes et Pamela Barbaglia

MILAN (Reuters) - Telecom Italia va lancer une offre de l'ordre de sept milliards d'euros pour le rachat de GVT, la filiale brésilienne de Vivendi, qui laisserait le groupe français avec une participation de 15 à 20% dans le capital du groupe italien, a-t-on appris mardi auprès de quatre sources proches du dossier.

Telecom Italia est en concurrence avec l'opérateur télécoms espagnol Telefonica pour le contrôle de GVT, spécialiste du haut débit et de la télévision payante au Brésil.

Telefonica a soumis à Vivendi au début du mois une offre de 6,7 milliards d'euros au total pour le rachat de GVT, dans le but de renforcer son leadership sur un marché brésilien de la téléphonie mobile en forte croissance.

Le Brésil est un marché clé pour Telefonica et Telecom Italia qui contrôlent déjà les deux premiers opérateurs mobiles du pays, respectivement, Vivo et Tim Brasil.

L'acquisition de GVT est particulièrement importante pour Telecom Italia dans la mesure où il est le seul opérateur mobile brésilien à ne pas avoir de réseau fixe et que sa part est inférieure à 1% sur le marché du haut débit.

La part de marché de Telefonica sur ce marché du haut débit était de 18,4% fin mars, derrière America Movil et Oi, tandis que la part de GVT était de 12,7%.

L'offre de Telecom Italia, qui doit être discutée lors d'un conseil d'administration du groupe prévu mercredi, est fondée sur une fusion entre GVT et TIM Brasil.

Vivendi obtiendrait dans le cadre de l'offre une participation de 15 à 20% dans Telecom Italia via une augmentation de capital réservée, ainsi qu'un petit montant en numéraire, rapporte-t-on de mêmes sources, sans plus de précisions. Le groupe français conserverait en outre une part d'environ 12% du capital dans la nouvelle entité associant Tim Brasil-GVT, précise une source proche de l'opération.   Suite...

 
Telecom Italia va lancer une offre de l'ordre de sept milliards d'euros pour le rachat de GVT, la filiale brésilienne de Vivendi, qui laisserait le groupe français avec une participation de 15 à 20% dans le capital du groupe italien, /Photo prisele 20 août 2014/REUTERS/Pilar Olivares