Le retrait de Sprint ravive l'intérêt de Dish pour T-Mobile US

mercredi 6 août 2014 21h16
 

NEW YORK/LOS ANGELES (Reuters) - Le président de Dish Network Corp, Charlie Ergen, a dit mercredi que le retrait de Sprint rendrait pertinente une réflexion sur le rachat de T-Mobile US, que convoite également le français Iliad.

Les investisseurs étaient nombreux à attendre une réaction de Charlie Ergen, souhaitant notamment savoir comment son groupe allait utiliser le stock de fréquences accumulées par le groupe au cours des dernières années.

Parmi les options possibles, il est possible d'imaginer un partenariat avec un autre acteur des technologies sans fil, ou la construction, voire le rachat, d'un réseau sans fil.

La croissance sans relief enregistrée récemment dans ses activités traditionnelles, la télévision à péage, n'a pas empêché le titre Dish de s'adjuger plus de 40% au cours des 12 derniers mois, essentiellement en raison des espoirs nourris par les investisseurs sur la valeur potentielle des fréquences.

Sprint a annoncé mardi soir l'abandon de son offre sur T-Mobile US en raison notamment d'un trop grand nombre d'obstacles réglementaires.

Charlie Ergen a déclaré à ce sujet qu'il n'avait pas été surpris par ce retrait qu'il a qualifié "d'intelligent" en raison des réticences perceptibles dans l'opinion publique et chez les régulateurs.

"Il arrive que les meilleurs accords soient ceux que l'on décide de ne pas conclure et il faut un estomac solide pour faire cela", a-t-il dit, précisant que le retrait de Sprint augmente l'éventail d'options à la disposition de Dish, même si la direction du groupe ne s'est pas encore réunie pour évoquer ces projets, a-t-il encore indiqué.

(Liana B. Baker et Lisa Richwine, Nicolas Delame pour le service français)

 
Le président de Dish Network Corp, Charlie Ergen, estime que le retrait de Sprint rend pertinente une réflexion sur le rachat de T-Mobile US, que convoite également le français Iliad. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking