Samsung et Apple enterrent la hache de guerre, hors Etats-Unis

mercredi 6 août 2014 11h13
 

par Hyunjoo Jin et Dan Levine

SEOUL/SAN FRANCISCO (Reuters) - Samsung Electronics et Apple ont annoncé mercredi avoir trouvé un accord pour abandonner leurs plaintes respectives pour violations de brevets hors des Etats-Unis, réduisant d'un cran les joutes judiciaires qui opposent les deux géants du smartphone depuis 2011.

Les fabricants de l'iPhone et des combinés Galaxy ont publié des communiqués similaires pour annoncer un cessez-le-feu mondial, tout en soulignant que les procédures engagées aux Etats-Unis se poursuivraient, les analystes estimant que les dommages et intérêts potentiels pourraient y être beaucoup plus importants.

Le sud-coréen et l'américain ont refusé de donner plus de détails quant aux termes de leur accord mais ont précisé que celui-ci n'intégrait "aucun accord de licence".

L'accord trouvé met un terme aux actions entreprises en Australie, France, Allemagne, Italie, Corée du Sud, Espagne, au Japon et aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne, autant de territoires sur lesquels les deux rivaux avaient embauché des armées d'avocats pour des sommes exigibles discutables, selon les spécialistes du marché.

Nicholas Rodelli, avocat et spécialiste conseil en investissement au centre de recherche CFRA du Maryland, indique avoir observé "une tendance à la désescalade des hostilités entre Apple et Samsung en matière de brevets" sans pour autant y voir "les signes ou les prémices d'un accord global".

Aux Etats-Unis, Samsung est en procédure d'appel contre un jugement retentissant qui lui a infligé 930 millions de dollars de dommages et intérêts en 2012.

Bien qu'Apple considère cette somme comme légitime, le fabricant de l'iPhone a retiré la semaine dernière sa demande d'interdiction de commercialisation de plusieurs anciens modèles de Samsung mais maintient une procédure en cours contre la commercialisation de combinés plus récents du sud-coréen.

Par ailleurs, Apple a obtenu en mai dernier quelque 120 millions de dollars de dommages et intérêts dans une seconde procédure pour violation de brevets.

(Hyunjoo Jin et Dan Levine, Patrice Mancino pour le service français, édité par Véronique Tison)

 
Samsung Electronics et Apple se sont mis d'accord pour abandonner leurs plaintes respectives pour violations de brevets hors des Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Hong-Ji