Alcatel améliore sa marge au deuxième trimestre

jeudi 31 juillet 2014 08h32
 

par Gwénaëlle Barzic et Leila Abboud

PARIS (Reuters) - Alcatel-Lucent a fait état jeudi d'une amélioration de sa marge au deuxième trimestre grâce à la poursuite des réductions de coûts et a annoncé la mise à l'étude d'une introduction en Bourse de son activité de câbles sous-marins.

L'équipementier télécoms a réaffirmé son objectif de revenir à une génération de trésorerie positive en 2015 au terme de son plan de restructuration qui lui a permis après une année de mise en oeuvre d'engager un début de rétablissement de ses activités.

"Les chiffres du deuxième trimestre démontrent que le redressement d'Alcatel est en bonne voie", a déclaré le directeur général Michel Combes à des journalistes.

"Ce quatrième trimestre consécutif d'application du plan Shift nous permet de clore le premier chapitre de notre plan de redressement".

Il reste désormais à Alcatel un peu moins de 18 mois pour atteindre les objectifs qu'il s'est fixé dans le cadre du programme de restructuration qui prévoit un milliard d'euros d'économies sur les coûts et autant de cessions d'actifs.

Au deuxième trimestre, le chiffre d'affaires du groupe franco-américain a progressé de 0,7% à données comparables pour atteindre 3,28 milliards d'euros tandis que sa marge brute s'est améliorée de 140 points de base à 32,6% à la faveur de 94 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes.

Le résultat d'exploitation ajusté s'est par ailleurs établi à 136 millions d'euros à comparer à 45 millions lors de la période correspondante l'an dernier.

Le marché tablait en moyenne sur un chiffre d'affaires de 3,27 milliards d'euros et un résultat d'exploitation de 113 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.   Suite...

 
Alcatel-Lucent fait état d'une amélioration de sa marge au deuxième trimestre grâce à la poursuite des réductions de coûts et a annoncé la mise à l'étude d'une introduction en Bourse de son activité de câbles sous-marins. Le chiffre d'affaires du groupe franco-américain a progressé de 0,7% à données comparables pour atteindre 3,28 milliards d'euros tandis que sa marge brute s'est améliorée de 140 points de base à 32,6% à la faveur de 94 millions d'euros d'économies sur les coûts fixes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau