Le rachat de SFR fera l'objet d'un examen approfondi

mercredi 30 juillet 2014 15h13
 

PARIS (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a annoncé mercredi que le projet de rachat de SFR par Numericable ferait l'objet d'un examen approfondi au regard des risques potentiels d'entrave à la concurrence.

L'ouverture de cette deuxième phase de la procédure était attendue compte tenu des enjeux importants de l'opération qui doit donner naissance à un nouveau numéro deux des télécoms derrière l'opérateur historique "Orange" à travers le mariage de la filiale de Vivendi et du spécialiste français du câble.

"Dans le cadre de son examen du dossier, et à la suite d'une première consultation des acteurs du marché, l'Autorité considère que l'opération soulève des doutes sérieux d'entraves à la concurrence et nécessite l'ouverture d'une phase d'examen approfondi", explique le régulateur dans un communiqué.

L'Autorité va mener une consultation des acteurs concernés et par ailleurs s'appuyer dans sa réflexion sur les avis des deux régulateurs des secteurs concernés, l'Arcep pour les télécoms et le CSA pour les médias.

L'Autorité a 65 jours ouvrés pour conduire cet examen, délai qui pourra être allongé, précise-t-elle, pour mener à bien par exemple la finalisation d'engagements.

(Gwénaëlle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)

 
L'Autorité de la concurrence annonce mercredi que le projet de rachat de SFR par Numericable fera l'objet d'un examen approfondi au regard des risques potentiels d'entrave à la concurrence, une procédure qui était attendue. /Photo prsie le 13 mars 2014/REUTERS/Charles Platiau