29 juillet 2014 / 06:14 / dans 3 ans

Atos a amélioré sa marge opérationnelle au 1er semestre

Atos, qui a amélioré sa marge opérationnelle au premier semestre, a confirmé ses prévisions 2014 au regard d'une accélération de ses nouveaux contrats. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Atos a annoncé mardi une amélioration de sa marge opérationnelle au premier semestre et a confirmé ses prévisions 2014 au regard d‘une accélération de ses nouveaux contrats.

Le chiffre d’affaires de la société de services informatiques s’est élevé à 4.176 millions d’euros au premier semestre, soit une évolution organique de –1,9% par rapport au premier semestre 2013 à périmètre et taux de change constants.

La marge opérationnelle a été de 274,6 millions d’euros, soit 6,6% du chiffre d’affaires, en amélioration de +20 points de base par rapport au premier semestre 2013.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur une marge opérationnelle de 287 millions sur la base d‘un chiffre d‘affaires de 4,2 milliards.

Le groupe a généré 124 millions d’euros de flux de trésorerie disponible au premier semestre.

“Nous avons significativement accru les prises de commandes au cours du second trimestre, en particulier avec la signature de contrats nouveaux en juin pour un montant de 500 millions d’euros”, a souligné Thierry Breton, PDG d’Atos, dans un communiqué.

Les prises de commande du groupe ont atteint 4.360 millions d’euros, ce qui représente un ratio prises de commande sur chiffre d‘affaires de 104% sur le premier semestre 2014, et de 127% pour le seul deuxième trimestre.

Le résultat net part du groupe s’est élevé à 76 millions d’euros contre un bénéfice de 116 millions un an plus tôt.

Le titre réagit positivement à ces résultats et au niveau des commandes affiché par le groupe.

A 11h05, il progresse de 5,4% à 60,74 euros alors que l‘indice SBF 120 avance de 0,11%.

“Atos publie un book to bill supérieur à 1x sur le S1 2014 (1.07x), la bonne performance du T2 (1.27x), permettant de compenser le trou d’air du T1, qui avait été particulièrement sanctionné par le marché”, observe dans une note Nicolas David, analyste chez Aurel BGC.

Atos a lancé le 26 mai une offre de 620 millions d‘euros sur Bull avec l‘ambition de créer le numéro un européen du stockage de données à distance (“cloud”), et celle-ci s‘achève jeudi 31 juillet.

Bull a annoncé séparément mardi une amélioration de son résultat opérationnel (Ebit) à 14,4 millions d‘euros au premier semestre (+3%) en dépit d‘un recul de 2,6% de son chiffre d‘affaires à 585,4 millions. Le groupe accuse néanmoins une perte nette de 60,4 millions d‘euros en raison de coûts de restructuration liés au plan “One Bull” 2014-2017.

Le titre Bull recule de 0,2% à 4,87 euros.

Atos a également procédé à l‘introduction en Bourse de sa division d‘activité de paiements et traitements de transactions Worldline, qui a publié ses résultats lundi.

Jean-Michel Bélot, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below