Vodafone pâtit encore de l'Espagne et de l'Afrique du Sud

vendredi 25 juillet 2014 15h09
 

LONDRES (Reuters) - Vodafone a annoncé vendredi une nouvelle baisse de son chiffre d'affaires organique, la faiblesse de ses performances en Afrique du Sud et en Espagne ayant contrebalancé la stabilisation de ses activités ailleurs en Europe.

L'opérateur télécoms britannique, qui va augmenter ses investissements sur son réseau 4G pour satisfaire une demande croissante, n'attend pas d'amélioration globale pour le groupe avant le second semestre de son exercice fiscal au 30 mars 2015.

Le secteur est confronté à une concurrence de plus en plus vive, dans un contexte de baisse de la demande sur certains marchés européens, et de nouvelles règles moins favorables, notamment concernant les tarifs d'interconnexion entre réseaux.

Son chiffre d'affaires organique, qui ne tient pas compte d'éléments tels que la vente de mobiles et les effets de change, a reculé de 4,2% sur les trois mois au 30 juin, premier trimestre de l'exercice 2014-2015, un chiffre toutefois conforme aux attentes des analystes financiers. Au dernier trimestre de l'exercice précédent, le repli avait été plus limité, de 4,0%.

Vittorio Colao, directeur général du numéro deux mondial de la téléphonie mobile, a déclaré vendredi à la presse que l'exercice 2014-2015 avait commencé conformément aux attentes du groupe et noté que ses performances s'étaient améliorées dans certains pays, comme l'Allemagne et le Royaume-Uni.

"Au travers de nos actions commerciales et de nos investissements, notre performance commence à se stabiliser d'un trimestre à l'autre dans certains pays européens, grâce notamment à un appétit croissant des consommateurs pour des services 4G", a-t-il dit. "Mais je pense qu'il est trop tôt pour dire que nous avons touché un plancher", a-t-il ajouté.

Le titre, qui a cédé 9% en trois mois, sous-performant l'indice paneuropéen des télécoms (+2,75% sur la même période), gagnait autour de 1,85% vers 12h50 GMT.

L'ATTENTION FOCALISÉE SUR LES POINTS POSITIFS   Suite...

 
Vodafone reste confronté à des conditions de marché difficiles en Espagne, ce qui explique l'accélération de la baisse du chiffre d'affaires organique annoncée vendredi par l'opérateur télécoms britannique. /Photo prise le 20 mai 2014/REUTERS/Rupak De Chowdhuri