July 24, 2014 / 5:53 AM / 3 years ago

Nokia relève les prévisions de sa division réseaux

5 MINUTES DE LECTURE

Nokia a publié mardi une marge bénéficiaire trimestrielle meilleure que prévu pour sa division réseaux et dit que ses anticipations de rentabilité pour l'ensemble de l'année s'étaient améliorées. Nokia a vendu ses téléphones mobiles à Microsoft en avril et en conséquence, près de 90% de son chiffre d'affaires provient de la division réseaux. /Photod'archives/Dado Ruvic

HELSINKI (Reuters) - Nokia a publié mardi une marge bénéficiaire trimestrielle meilleure que prévu pour sa division réseaux et dit que ses anticipations de rentabilité pour l'ensemble de l'année s'étaient améliorées.

Nokia a vendu ses téléphones mobiles à Microsoft en avril et en conséquence, près de 90% de son chiffre d'affaires provient désormais de la division réseaux.

Le bénéfice d'exploitation de cette division a diminué de 14% à 281 millions d'euros, mais est largement supérieur au consensus des analystes qui donnait 197 millions. La marge d'exploitation de la division est de 11% (consensus: 7,7%).

L'action grimpait de 7,3% à la Bourse de Stockholm.

Nokia a réaffirmé qu'il prévoyait que ses ventes de réseaux renouent avec la croissance au second semestre après une baisse de 8% au deuxième trimestre par rapport à la même période un an plus tôt.

La marge d'exploitation de la division réseaux a atteint 11%. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 7,7%. Les ventes de la division ont cependant diminué de 8% en raison d'effets de change et de cessions.

"Nos attentes pour l'ensemble de l'année 2014 se sont améliorées et nous pensons à présent que la rentabilité annuelle de (la division) Réseaux sera conforme, si ce n'est légèrement supérieure, à notre objectif à long terme de 5% à 10%", explique le directeur général, Rajeev Suri, dans un communiqué.

Le bénéfice par action du deuxième trimestre ressort à 0,06 euro (consensus: 0,04 euro).

"C'est un rapport d'activité extrêmement solide à tous points de vue", estime Mikael Rautanen, analyste chez Inderes.

"La rentabilité de la division Réseaux est largement supérieure aux attentes et, cerise sur le gâteau, ils ont relevé leur prévision de rentabilité de la division pour l'ensemble de l'année."

trésor De Guerre De 6,5 Milliards

Les équipementiers de réseaux bénéficient des investissements engagés par les opérateurs sur les marchés développés pour augmenter les capacités de leurs réseaux mobiles et gérer l'augmentation du trafic de données.

Ericsson, le concurrent suédois de Nokia, a livré vendredi dernier des résultats meilleurs que prévu, soutenus par des ventes solides aux Etats-Unis, un marché sur lequel le finlandais est traditionnellement moins performant.

Nokia disposait à fin juin d'une position de trésorerie positive de 6,5 milliards d'euros, contre 2,1 milliards à la fin mars avant la finalisation de la vente de son activité téléphones mobiles.

Le finlandais a annoncé qu'il prévoyait de restituer 3,1 milliards de dollars aux actionnaires mais n'a pas précisé quelles étaient ses intentions concernant le solde.

Le groupe demeure sous la pression d'Ericsson et du chinois Huawei, ce qui entretient les spéculations sur le rachat par Nokia de l'un de ses principaux concurrents. Alcatel-Lucent, dont le rachat permettrait à Nokia d'améliorer sa présence aux Etats-Unis, a été identifié comme une cible potentielle.

Mais Rajeev Suri, promu en avril, a souligné la possibilité d'une croissance organique et si l'équipementier des réseaux a procédé à plusieurs acquisitions, ces dernières sont modestes.

"Cette spéculation s'est peut-être atténuée avec le temps mais à long terme, c'est probablement sur la table", estime l'analyste Mikael Rautanen. "Nokia établit de bonnes conditions préalables à une consolidation avec sa situation financière solide. Les marchés seront dominés par une poignée d'acteurs."

Bonnes Perspectives Commerciales

Dans l'intervalle, Rajeev Suri a dit que Nokia avait de bonnes perspectives de vente en Europe et en Amérique du Nord dans les trimestres à venir.

"En Europe, nous avons un bonne dynamique qui se concrétisera à notre avis dans de nouveaux projets de réseaux que nous comptons avoir au second semestre", a-t-il déclaré.

"En Amérique du Nord, nous sommes entre plusieurs projets en attente et nous anticipons une accélération dans les trimestre à venir".

Interrogé sur les conflits en Ukraine et au Proche-Orient, il a jugé que le risque était inhérent à une entreprise de dimension internationale et ajouté que Nokia avait eu des répercussions au deuxième trimestre des crises dans certains pays du Proche-Orient.

Sakari Suoninen, Wilfrid Exbrayat et Mathilde Gardin pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below