Apple voit son alliance avec IBM comme une aubaine pour l'iPad

mercredi 23 juillet 2014 12h06
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Quatre ans après sa sortie, l'iPad est en perte de vitesse mais Apple mise sur son partenariat avec International Business Machines pour relancer la tablette en l'engageant sur le marché encore largement inexploité de la clientèle d'entreprises.

Les ventes d'iPad, qui représentent 15% du chiffre d'affaires d'Apple, sont ressorties en deçà des attentes de Wall Street sur la période avril-juin, et ce pour le deuxième trimestre consécutif.

Apple a vendu 13,2 millions d'iPad au deuxième trimestre, soit 8% de plus qu'un an plus tôt, contre 14 millions attendu.

En 2010, quand Apple a lancé son premier iPad, le marché, alors inexistant, a connu une forte croissance. Les consommateurs se sont ensuite rués sur des téléphones aux écrans toujours plus grands, contribuant à une forte décélération du marché.

L'iPad perd actuellement des parts de marché face aux tablettes meilleur marché de Samsung Electronics et des fabricants chinois.

Selon le directeur général d'Apple, Tim Cook, les ventes d'iPad sont "très binaires": leur croissance atteint 50% ou plus dans les marchés émergents comme le Moyen-Orient et la Chine tandis que dans les pays développés comme les Etats-Unis, le "marché est plus faible".

Le cabinet d'études IDC a revu en forte baisse sa prévision de croissance de la demande pour 2014, à seulement 12,1%, contre 51,8% en 2013. Sur les trois premiers mois de l'année, la part de marché d'Apple a glissé à 32,5%, contre 40% sur la même période en 2013.

"Le marché mondial de la tablette se heurte à un mur", estime Brian White, analyste chez Cantor Fitzgerald.

  Suite...

 
Quatre ans après sa sortie, l'iPad est en perte de vitesse mais Apple mise sur son partenariat avec International Business Machines pour relancer la tablette en l'engageant sur le marché encore largement inexploité de la clientèle d'entreprises. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau