Netflix fait mieux que doubler son bénéfice

mardi 22 juillet 2014 08h50
 

LOS ANGELES (Reuters) - Netflix a fait état lundi d'un bénéfice trimestriel multiplié par plus de deux, à la faveur de la décision, annoncée il y a trois mois par la plate-forme américaine de vidéo en ligne par abonnement, d'augmenter d'un dollar par mois les prix facturés à de nouveaux clients aux Etats-Unis.

A la suite de ces données, le titre Netflix progressait de près de 1% dans des échanges d'après-Bourse.

Netflix a également dit anticiper une lente progression du revenu moyen par utilisateur à la faveur du gain de nouveaux clients au nouveau tarif.

La société a augmenté d'un dollar, à neuf dollars par mois, le prix de ses prestations pour ses nouveaux clients aux Etats-Unis en mai, ce qui était une première depuis trois ans.

Depuis cette date, l'action Netflix est repartie à la hausse, affichant désormais une hausse de 22,8% depuis le début de l'année, après un bond de près de 298% en 2013.

Netflix a dit avoir engrangé 570.000 nouveaux clients aux Etats-Unis au deuxième trimestre et 1,12 million de nouveaux clients à l'international.

Sur les trois mois à fin juin, le bénéfice net est ressorti à 71 millions de dollar, contre 29,5 millions il y a un an. Par action, le résultat s'établit à 1,15 dollar alors les analystes financiers avaient anticipé 1,16 dollar selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires s'est établi à 1,34 milliard de dollars, niveau conforme aux attentes du marché.

Netflix prévoit de se développer en septembre en Allemagne, en France, en Autriche, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg, s'adressant ainsi à un marché à l'international potentiel de 180 millions de foyers, soit le double du marché américain.   Suite...

 
Netflix a fait état d'un bénéfice trimestriel multiplié par plus de deux, à la faveur de la décision, annoncée il y a trois mois par la plate-forme américaine de vidéo en ligne par abonnement, d'augmenter d'un dollar par mois les prix facturés à de nouveaux clients aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake