Un fournisseur chinois de Samsung suspend son activité

lundi 21 juillet 2014 13h56
 

CHASHAN Chine (Reuters) - Un fournisseur chinois de Samsung Electronics, dont la collaboration avec le premier fabricant mondial de téléphones portables a été interrompue la semaine dernière par le groupe coréen en raison de suspicions de travail d'enfants, a vu sa production suspendue pour une durée indéterminée.

Samsung a annoncé le 14 juillet avoir cessé sa collaboration avec Dongguan Shinyang Electronics, après la publication d'un rapport de l'association américaine China Labour Watch, selon lequel "au moins cinq enfants" y ont travaillé sans contrat.

Le sous-traitant chinois, qui fabrique des pièces et des coques de téléphones, est installé dans une zone industrielle de Chashan, une ville du delta de la rivière des Perles (province du Guangdong), parfois surnommé "l'atelier du monde".

A Séoul, un responsable de Shinyang Engineering, la maison-mère du sous-traitant, a dit que les employés de l'usine de Chashan avaient été mis en chômage technique depuis l'annonce de Samsung.

Le responsable, qui a requis l'anonymat, a ajouté que Shinyang Engineering avait demandé aux autorités chinoises d'enquêter sur l'entreprise ayant fourni la main-d'oeuvre, dans l'espoir de pouvoir relancer la production au plus vite. Le gouvernement local a ouvert une enquête et précise ne pas avoir trouvé pour le moment de preuves que des enfants auraient travaillé à l'usine Shinyang, dans un communiqué publié sur son site internet en date du 16 juillet.

La loi chinoise interdit le travail aux enfants de moins de 16 ans.

(James Pomfret, Agathe Machecourt pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)

 
Un fournisseur chinois de Samsung Electronics, dont la collaboration avec le premier fabricant mondial de téléphones portables a été interrompue la semaine dernière par le groupe coréen en raison de suspicions de travail d'enfants, a vu sa production suspendue pour une durée indéterminée. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Hong-Ji (