La voiture sans conducteur de Google susciterait des réticences

jeudi 17 juillet 2014 12h38
 

TOKYO (Reuters) - Certains constructeurs automobiles restent réticents à collaborer avec le géant des technologies Google sur son projet de voiture sans conducteur de crainte de perdre leur identité, a déclaré jeudi Carlos Ghosn.

Pour le PDG de Nissan et également de Renault, les constructeurs automobiles peuvent bénéficier d'une collaboration avec Google, qui travaille sur des prototypes de voitures sans conducteur et met à leur disposition son logiciel Android Auto développé dans ce cadre.

"Je pense qu'en fin de compte tous les constructeurs sont extrêmement prudents afin de garder la maîtrise de leurs propres voitures", a-t-il déclaré. "Il est évident que nous ne voulons pas juste devenir des fournisseurs de carrosserie. Nous voulons garder l'attractivité et la maîtrise du produit."

Nissan, General Motors, Audi et Honda Motor figurent parmi les acteurs de la filière automobile ayant conclu cette année une alliance avec Google en vue de commercialiser avant 2015 les premières voitures équipées d'Android Auto.

Ghosn avait auparavant fixé à Nissan l'objectif de lancer la commercialisation de ses propres voitures sans conducteur d'ici 2020. Il a dit jeudi que le troisième constructeur nippon devait se donner comme objectif d'être le premier à développer la production de masse de voitures sans conducteur afin de devenir la référence du marché et d'affirmer la présence de sa marque.

"Il y a toujours une prime pour les premiers arrivants parce que vous associez la marque avec quelque chose qu'à la fin tout le monde finira par avoir", a-t-il déclaré.

Pour tenir le délai de 2020, Nissan prévoit d'introduire des systèmes permettant à ses voitures de se garer automatiquement et à des véhicules sans conducteur de gérer des situations d'embouteillage d'ici 2016. Ces innovations seront ensuite complétées par des technologies permettant le changement automatique de file et le passage des carrefours, a précisé Carlos Ghosn.

(Yoko Kubota, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Selon le PDG de Nissan et Renault, Carlos Ghosn, certains constructeurs automobiles restent réticents à collaborer avec le géant des technologies Google sur son projet de voiture sans conducteur de crainte de perdre leur identité.  /Photo prise le 13 mai 2014/REUTERS/Stephen Lam