Microsoft devrait supprimer plus de 6.000 emplois

jeudi 17 juillet 2014 08h34
 

SEATTLE (Reuters) - Microsoft doit annoncer jeudi la suppression de plus de 6.000 emplois, essentiellement dans l'activité mobile de Nokia acquise en avril pour 7,2 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier.

Les effectifs seront sans doute réduits également dans la division jeu vidéo, qui conçoit la console Xbox.

Un tel plan représenterait la plus importante réduction d'effectifs engagée par Microsoft depuis sa création il y a 39 ans.

Le géant de Seattle, sous la conduite de son nouveau directeur général, Satya Nadella, en poste depuis cinq mois, veut se recentrer sur le "cloud" et les logiciels destinés aux applications mobiles.

Satya Nadella avait lui-même fait part de son intention d'"alléger" l'organisation du groupe dans une note au personnel la semaine dernière.

L'acquisition de Nokia a augmenté les effectifs de Microsoft d'un quart pour les porter à 127.000 personnes. Microsoft avait alors déclaré qu'il réduirait les coûts de 600 millions de dollars par an dans les 18 mois suivant l'achat.

Steve Ballmer, le prédécesseur de Satya Nadella, avait supprimé 5.800 emplois, soit 6% des effectifs, début 2009.

Microsoft n'est pas le seul à tailler dans ses effectifs pour s'adapter à l'évolution du marché informatique. Hewlett-Packard est en train de supprimer 50.000 de ses 250.000 postes tandis qu'IBM entreprend un "rééquilibrage des effectifs" qui, de l'avis des analystes, induirait 13.000 pertes d'emplois, l'équivalent de 3% environ des effectifs.

Intel et Cisco Systems prévoient quant à eux de supprimer 5% de leurs postes.

(Ron Grover et Bill Rigby, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Microsoft doit annoncer jeudi la suppression de plus de 6.000 emplois, essentiellement dans l'activité mobile de Nokia acquise en avril pour 7,2 milliards de dollars, selon des sources proches du dossier. /Photo prise le 3 juin 2014/REUTERS/Pichi Chuang