La France veut encadrer les monnaies virtuelles

vendredi 11 juillet 2014 17h53
 

PARIS (Reuters) - Michel Sapin a présenté vendredi des pistes visant à réguler l'utilisation des monnaies virtuelles, dont il reconnaît le potentiel économique mais dont il veut limiter le détournement à des fins de fraude ou de blanchiment.

Le ministre français des Finances, qui recevait un rapport piloté par la cellule de renseignement financier Tracfin, s'est notamment prononcé pour une levée partielle de l'anonymat de leurs utilisateurs et un plafonnement de l'utilisation de ces monnaies comme moyen de paiement, à définir d'ici la fin de l'année.

"Il y a un potentiel économique derrière ces monnaies virtuelles et les technologies sur lesquelles elles reposent, mais le risque numéro un pour les entreprises innovantes (...) ce serait le discrédit", a-t-il dit lors d'un point presse à Bercy.

"En permettant des transactions anonymes et instantanées d'un bout à l'autre du monde sans aucune traçabilité, les monnaies virtuelles sont vouées, si on n'y prend pas garde, à devenir des outils qui intéresseront les fraudeurs et les malfaiteurs en tous genres", a-t-il ajouté.

Malgré de faibles sommes en circulation -de l'ordre de dix milliards de dollars, selon Michel Sapin, les monnaies virtuelles, qui permettent notamment des transactions à faible coût -de l'ordre de 1%- se sont multipliées et leurs possibilités d'utilisation se sont étendues à la sphère réelle.

De plus en plus de commerçants les acceptent comme moyen de paiement et des sociétés se sont lancées dans la conception de bornes d'échanges de bitcoins, monnaie virtuelle la plus connue.

RÉGIME FISCAL

Le bitcoin a illustré en début d'année les risques liés à ces nouvelles monnaies quand MtGox, l'une des principales plate-formes d'échange, a décidé de se placer sous la protection de la loi japonaise sur les faillites après avoir perdu l'équivalent de 650 millions de dollars de bitcoins appartenant à ses clients.   Suite...

 
Des bitcoins, monnaie virtuelle la plus connue. Le ministre des Finances Michel Sapin a présenté vendredi des pistes visant à réguler l'utilisation des monnaies virtuelles, dont il reconnaît le potentiel économique mais dont il veut limiter le détournement à des fins de fraude ou de blanchiment. /Photo prise le 31 janvier 2014/REUTERS/Jim Urquhart