La Commission européenne autorise le rachat d'Ono par Vodafone

mercredi 2 juillet 2014 19h11
 

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a autorisé mercredi, sans conditions, l'offre de rachat de 7,2 milliards d'euros de Vodafone sur Ono, le premier câblo-opérateur espagnol.

Les activités des deux entreprises sont largement complémentaires et leur alliance ne pose pas de problèmes en matière de concurrence, a-t-elle considéré.

"La Commission est parvenue à la conclusion que l'opération ne poserait pas de problème de concurrence étant donné que les activités des parties concernées sont en grande partie complémentaires. L'entreprise Ono est principalement présente sur le marché des télécommunications fixes tandis que les activités de Vodafone ont majoritairement trait à la téléphonie mobile", a déclaré l'autorité européenne dans un communiqué.

Pour Vodafone, qui dispose d'un important trésor de guerre après la vente pour 130 milliards de dollars (95 milliards d'euros) de ses parts de Verizon Wireless à Verizon, le rachat d'Ono est la troisième acquisition en deux ans sur le marché européen du haut débit.

Au cours du second semestre 2013, Vodafone a ainsi finalisé le rachat de Kabel Deutschland pour 7,7 milliards d'euros. Au premier semestre 2012, le groupe avait mis la main sur le britannique Cable & Wireless pour quelque 1,2 milliard d'euros.

Les rapprochements se poursuivent dans un secteur des télécoms en pleine mutation. Egalement mercredi, la Commission européenne a autorisé l'opérateur télécoms espagnol Telefonica à racheter E-Plus, la filiale allemande du néerlandais KPN.

Par contraste avec l'Espagne, la concentration du marché tarde à se dessiner en France. Orange a ainsi exclu mercredi de prendre part à une opération de consolidation sur le marché français des télécoms, renonçant à racheter la division télécoms en difficulté du groupe Bouygues.

(Adrian Croft, Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

 
La Commission européenne a autorisé mercredi, sans conditions, l'offre de rachat de 7,2 milliards d'euros de Vodafone sur Ono, le premier câblo-opérateur espagnol. /Photo prise le 17 mars 2014/REUTERS/Paul Hanna