La voiture connectée concentre l'intérêt du marché sur les techs

mercredi 2 juillet 2014 17h42
 

par Blaise Robinson

PARIS (Reuters) - Les groupes technologiques et de télécoms pourraient être les grands vainqueurs de la révolution de la voiture connectée, un marché évalué à 50 milliards de dollars (37 milliards d'euros) au cours de la prochaine décennie qui pourrait inciter les investisseurs à délaisser les constructeurs classiques.

Des fabricants de semi-conducteurs comme Infineon ou des géants technologiques comme Google sont très impliqués dans les voitures "intelligentes", capables de se déplacer sans conducteur ou d'utiliser des applications de son téléphone mobile à partir du tableau de bord.

Des constructeurs automobiles comme Nissan Motor, Audi (groupe Volkswagen) ou encore Toyota développent également leurs propres véhicules sans conducteur, associés à des groupes technologiques.

Toutefois, ce sont les sociétés technologiques - aussi bien des poids lourds américains que des start-up européennes - qui devraient le plus bénéficier de ce créneau porteur, estiment des analystes et des gérants.

"C'est tout un nouveau marché qui émerge", observe Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion.

"La meilleure façon de jouer ce thème sur le long terme pour un investisseur, c'est d'acheter du Microsoft ou encore des fabricants de semi-conducteurs comme Infineon, et pas du Peugeot ou du Renault".

Si ce marché atteignait 50 milliards de dollars comme prévu par le courtier Exane BNP Paribas, il représenterait environ la moitié du chiffre d'affaires annuel dégagé l'an dernier par le groupe allemand BMW.

Google est déjà très avancé en ce domaine, même s'il faudra attendre encore plusieurs années avant de voir des voitures sans conducteurs sur nos routes. Le géant américain a prévu de commercialiser avant la fin de l'année des voitures équipées de son logiciel Android Auto, qui permettra notamment aux automobilistes d'utiliser des services de navigation et d'envoyer des messages sans lâcher le volant.   Suite...

 
Présentation de la nouvelle interface Android Auto lors de la conférence annuelle des développeurs de Google, le mois dernier. Selon des analystes et des gérants, les groupes technologiques et de télécoms pourraient être les grands vainqueurs de la révolution de la voiture connectée, un marché évalué à 50 milliards de dollars (37 milliards d'euros) au cours de la prochaine décennie qui pourrait inciter les investisseurs à délaisser les constructeurs classiques. /Photo prise le 25 juin 2014/REUTERS/Elijah Nouvelage