Feu vert de l'UE au rachat d'E-Plus par Telefonica

mercredi 2 juillet 2014 14h54
 

par Robert-Jan Bartunek

BRUXELLES (Reuters) - En autorisant mercredi l'opérateur télécoms espagnol Telefonica à racheter E-Plus, la filiale allemande du néerlandais KPN, la Commission européenne a renforcé la position de celui-ci sur le premier marché télécoms européen.

Ce feu vert du commissaire européen à la Concurrence Joaquim Almunia envoie également un message encourageant aux opérateurs télécoms, qui réclament une réglementation moins tatillonne pour faciliter une consolidation du secteur après des années de contraction de leur chiffre d'affaires.

L'alliance de 8,6 milliards d'euros entre KPN et Telefonica donnera naissance au premier opérateur mobile allemand par le nombre d'abonnés, assurant au groupe espagnol une position de force face aux concurrents Vodafone et T-Mobile, filiale de Deutsche Telekom.

L'action KPN a pris jusqu'à 4,2% à Amsterdam après l'annonce et avance de 0,42% vers 14h40 tandis qu'O2 Deutschland, filiale de Telefonica, progresse de 2,7% à Francfort.

La transaction ramènera également le nombre d'opérateurs de réseaux mobiles en Allemagne de quatre à trois et c'est pourquoi l'exécutif européen a insisté pour que Telefonica vende jusqu'à 30% des capacités du réseau de la nouvelle entité et cède également des fréquences radio et certains actifs.

Ces mesures permettront l'arrivée sur le marché allemand de trois opérateurs de réseau mobile virtuel (ORMV) au plus, lesquels louent l'accès aux réseaux de leurs concurrents de plus grande taille et ont tendance à proposer des formules tarifaires moins chères que ces derniers.

Telefonica a d'ores et déjà signé un accord avec l'opérateur virtuel Drillisch.

"Les engagements pris par Telefonica garantissent que le rachat d'E-Plus ne nuira pas à la concurrence sur le marché allemand des télécommunications. Les consommateurs continueront de profiter des avantages d'un marché concurrentiel", souligne ainsi Joaquin Almunia, le commissaire européen à la Concurrence, cité dans un communiqué.   Suite...

 
La Commission européenne a autorisé sous conditions le rachat d'E-Plus, filiale allemande de KPN, par Telefonica pour 8,6 milliards d'euros. /Photo prise le 24 juillet 2013/REUTERS/Wolfgang Rattay