Orange renonce à racheter Bouygues Telecom, la Bourse déçue

mercredi 2 juillet 2014 13h39
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Orange a exclu mercredi de prendre part à une opération de consolidation sur le marché français des télécoms, renonçant à racheter la division télécoms en difficulté du groupe Bouygues.

Cette annonce, qui constitue une demi-surprise au regard des déclarations récentes des acteurs concernés, pèse sur l'ensemble des valeurs du secteur en Bourse alors que la perspective d'un retour rapide à trois acteurs sur le marché du mobile s'éloigne.

"Le statu quo est de retour au moins pour quelques mois probablement", estime Stephane Beyazian, analyste à Raymond James Euro Equities, dans une note.

A 13h30, l'action d'Orange perd 3,26%, plus forte baisse de l'indice CAC 40, tandis que Bouygues cède 3,11% et Iliad 3,41%.

L'opérateur historique avait fait savoir en mai qu'il étudiait les possibilités offertes par une recomposition du secteur, et des sources avaient déclaré à Reuters qu'Orange discutait avec Bouygues Telecom de l'opportunité d'un rapprochement.

Depuis, des dirigeants du numéro un français des télécoms comme ceux de Bouygues Telecom ont fait savoir que ces discussions n'avaient pour l'heure pas abouti.

Mardi soir, le PDG de Bouygues Martin Bouygues a lui-même déclaré qu'il n'existait "rien de concret" concernant une possible consolidation impliquant sa filiale.

"Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd'hui pour y donner suite", déclare la société dans un bref communiqué.   Suite...

 
Orange a exclu mercredi de prendre part à une opération de consolidation sur le marché français des télécoms, renonçant à racheter la division télécoms en difficultés du groupe Bouygues, Bouygues Telecom. /Photo prise le 17 juin 2013/REUTERS/Charles Platiau