Aereo suspend son service après une décision de la Cour suprême

dimanche 29 juin 2014 16h41
 

WASHINGTON (Reuters) - Aereo, un service de diffusion sur internet des grandes chaînes de télévision, a annoncé ce week-end la suspension de ses services à la suite d'une décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui remet en cause son activité de vidéo en streaming.

La Cour suprême a jugé mercredi qu'Aereo enfreignait les lois sur la propriété intellectuelle, éloignant ainsi le risque d'une remise en question de l'emprise des grands réseaux traditionnels sur le marché américain.

"Mercredi, la Cour suprême des Etats-Unis a annulé une décision de justice en faveur d'Aereo, ce qui représente un sérieux revers pour les consommateurs", dit le directeur général du groupe, Chet Kanojia, dans une lettre à ses clients.

"Suite à cette décision, notre affaire a été renvoyée devant une instance inférieure. Nous avons décidé d'interrompre nos activités temporairement le temps de consulter le tribunal et de prévoir les prochaines étapes", ajoute-t-il, précisant que les clients seraient remboursés de leur dernier réglement mensuel.

Aereo, lancé en 2012 et financé par IAC/InterActiveCorp, permet, via un abonnement de huit à 12 dollars par mois, de visionner de nombreuses chaînes de télévision sur ordinateur, tablette ou smartphone. Le service ne rémunère pas les chaînes qu'il relaie.

La décision de la Cour suprême, adoptée par six voix contre trois, constitue une victoire pour CBS, Comcast, la maison mère de NBC, Walt Disney, qui possède ABC, ou encore Twenty-First Century Fox. Et à l'inverse, elle risque de freiner le développement d'une concurrence sur internet à prix cassés.

(Frances Kerry, Juliette Rouillon pour le service français)

 
Chet Kanoja, le directeur général d'Aereo, un service de diffusion sur internet des grandes chaînes de télévision, qui a annoncé la suspension de ses services à la suite d'une décision de la Cour suprême des Etats-Unis qui remet en cause son activité de vidéo en streaming. /Photo  prise le 19 mai 2014/REUTERS/Brendan McDermid