La France adopte la loi "anti-Amazon" sur le prix des livres

jeudi 26 juin 2014 19h44
 

PARIS (Reuters) - Les vendeurs de livres sur internet, comme Amazon, ne pourront plus offrir à leurs clients français à la fois un rabais de 5% sur le prix unique et la gratuité des frais de port, une possibilité jugée déloyale par les libraires.

Le Sénat a adopté définitivement jeudi à l'unanimité une proposition de loi UMP amendée par le gouvernement qui vise des sociétés comme le groupe américain, accusées de ne pas respecter la loi de 1981 sur le prix unique du livre.

"C'est le signe de l'attachement profond de la Nation au livre, de l'idée que la France se fait d'elle-même, de son histoire et de son devenir", a déclaré la minsitre de la Culture Aurélie Filippetti, qui s'est félicitée de ce vote unanime.

La loi impose aux éditeurs et importateurs de fixer un prix unique pour chaque ouvrage édité ou importé.

Des remises pouvant aller jusqu'à 5% du prix fixé peuvent être toutefois consenties par le détaillant, une mesure censée protéger les petits libraires contre la concurrence des grandes surfaces.

Mais les vendeurs de livres en ligne cumulent ce rabais et la gratuité des frais de port, ce qui sera désormais interdit.

Selon un rapport de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée, la vente en ligne de livres imprimés est passée de 3,2% du marché en 2003 à 13,1% en 2011.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

 
Les vendeurs de livres sur internet, comme Amazon, ne pourront plus offrir à leurs clients français à la fois un rabais de 5% sur le prix unique et la gratuité des frais de port, une possibilité jugée déloyale par les libraires. Le Sénat a adopté définitivement jeudi à l'unanimité une proposition de loi sur le sujet. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau