Google veut faire de Nest une plate-forme pour la domotique

mardi 24 juin 2014 10h39
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Six mois après l'annonce du rachat de Nest par Google, ce dernier a dévoilé mardi ses intentions sur le fabricant de thermostats intelligents et de détecteurs de fumée en l'ouvrant aux développeurs tiers.

Nest va ainsi permettre pour la première fois à d'autres éditeurs de créer des applications et des services pour ses appareils sur le modèle des smartphones.

D'après la start-up fondée par des anciens salariés d'Apple, plus de 5.000 développeurs ont exprimé leur intérêt pour écrire des applications pour les produits de Nest.

Cette dernière a dit travailler avec des fabricants d'électroménager, comme Whirlpool, et des sociétés spécialisées dans la conception des portes de garage à ouverture automatique telles que Chamberlain.

Google imagine diverses utilisations liées à la domotique en ouvrant la plate-forme Nest aux développeurs.

Le thermostat Nest pourrait ainsi couper le chauffage lorsque la porte du garage se ferme, en interprétant cela comme le signe que l'utilisateur a quitté la maison.

Les ampoules LED de la société Lifx pourraient quant à elles clignoter en rouge si le détecteur de fumée Nest se déclenche dans la maison.

Google a conclu le rachat de Nest en janvier dernier pour 3,2 milliards de dollars (2,34 milliards d'euros), sa deuxième plus grosse acquisition après celle de la division mobiles de Motorola pour 12,5 milliards.

(Alexei Oreskovic, Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Six mois après l'annonce du rachat de Nest par Google, ce dernier a dévoilé mardi ses intentions sur le fabricant de thermostats intelligents et de détecteurs de fumée en l'ouvrant aux développeurs tiers pour créer des applications et des services compatibles avec ses appareils. /Photo prise le 15 janvier 2014/REUTERS/George Frey