Une boîte noire à l'étude pour les voitures autonomes en Allemagne

vendredi 20 juin 2014 20h27
 

par Edward Taylor et Jan Schwartz

FRANCFORT (Reuters) - Des constructeurs automobiles allemands envisagent d'équiper les voitures autonomes de "boîtes noires", une idée qui aura peut-être du mal à faire son chemin dans un pays où le principe de la surveillance passe mal mais qui pourrait peut-être aussi donner un coup de fouet à ce nouveau mode de conduite.

Dans le sillage de la Google Car de Google, Mercedes-Benz et BMW figurent parmi les constructeurs qui ont conçu des voitures autonomes ou semi-autonomes, tout comme Renault-Nissan ou Volvo.

Si certaines fonctions, comme le créneau assisté, sont déjà disponibles, des questions légales entravent le lancement de technologies d'aide à la conduite plus poussées, notamment celles qui permettent à la voiture de rouler toute seule.

Installer une boîte noire à l'exemple de celles que l'on trouve dans les avions pourrait aider les constructeurs et les assureurs à y voir plus clair en matière de responsabilité lorsque, par exemple, une voiture autonome est impliquée dans un accident.

En Allemagne, la question fait l'objet d'un débat au sein d'un panel - "la table ronde sur la conduite autonome" - parrainé par le gouvernement.

Le groupe de travail, créé en novembre et qui a pour objet de veiller à la prééminence allemande dans la construction automobile, regroupe des constructeurs, des avocats, des assureurs et des groupes de défense des libertés individuelles. Ces derniers doivent repérer les failles éventuelles de la législation et du savoir-faire allemands.

"L'implantation éventuelle de boîtes noires dans les voitures est l'un des thèmes discutés", a dit à Reuters une personne au fait des débats.

La responsabilité en cas d'accident est un autre thème de premier plan abordé au sein de cette commission. Le droit allemand ne fait pas de distinction, dans le cas d'un accident, entre une voiture semi-autonome et une voiture complètement autonome, même s'il existe entre les deux une différence technologique énorme, et n'établit pas de hiérarchie non plus pour l'implication du conducteur.   Suite...

 
Des constructeurs automobiles allemands envisagent d'équiper les voitures autonomes de "boîtes noires", une idée qui aura peut-être du mal à faire son chemin dans un pays où le principe de la surveillance passe mal mais qui pourrait peut-être aussi donner un coup de fouet à ce nouveau mode de conduite. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle