Poutine se défend de restreindre la liberté sur internet

mardi 10 juin 2014 18h19
 

MOSCOU (Reuters) - Le président russe, Vladimir Poutine, a répété mardi qu'il n'avait rien contre la liberté sur internet, assurant que les restrictions imposées par la Russie avaient pour principal objectif de protéger les enfants de tout contenu indécent.

"Nous avons débattu de ces restrictions (...) mais écoutez, nous sommes tous des adultes. Arrêtons, laissons nos enfants en paix. Mais (...) on ne peut pas, sous ce prétexte, introduire des restrictions aux libertés civiques et au libre marché", a-t-il dit lors d'un forum sur les start-up du web.

Vladimir Poutine a ajouté qu'une certaine régulation était inévitable. "C'est un important segment du marché et c'est impossible de ne pas le réguler. Tous les jours un tiers de notre population utilise internet et, bien sûr, il doit y avoir une certaine régulation", a-t-il dit.

La législation russe interdit les sites contenant du matériel de pornographie infantile, ou lié à la drogue, ou extrémiste, ou incitant au suicide, afin de protéger les enfants. Les adversaires de cette loi estiment qu'elle permet de censurer des sites au contenu plus général.

Le gouvernement a également pris des mesures contre les blogs, l'un des médias les plus populaires, qui reste en dehors de la sphère d'influence du Kremlin.

En vertu de la loi adoptée le mois dernier, les sites comptabilisant plus de 3.000 visites par jour doivent être inscrits sur un registre auprès d'une autorité de surveillance des communications.

Internet et les réseaux sociaux ont été utilisés par les opposants de Vladimir Poutine pour critiquer le pouvoir et organiser des manifestations, notamment celles qui se sont déroulées à Moscou durant l'hiver 2011-2012.

Le Kremlin nie les allégations de censure et de pression sur les médias et les utilisateurs d'internet et assure que les Russes ont le droit d'exprimer leurs opinions et de manifester.

(Maria Kiselyova, Clémence Apetogbor pour le service français)

 
Le président russe, Vladimir Poutine, a répété mardi qu'il n'avait rien contre la liberté sur internet, assurant que les restrictions imposées par la Russie avaient pour principal objectif de protéger les enfants de tout contenu indécent. /Photo prise le 10 juin 2014/REUTERS/Alexei Druzhinin/RIA Novosti/Kremlin