Deutsche Telekom accepterait que Softbank rachète T-Mobile USA

jeudi 29 mai 2014 17h40
 

BANGALORE/FRANCFORT (Reuters) - Deutsche Telekom a accepté le projet de l'opérateur mobile japonais Softbank de racheter sa filiale T-Mobile US, le quatrième opérateur mobile américain, rapporte jeudi l'agence Kyodo, citant des sources industrielles.

Le président de Softbank Masayoshi Son a soumis son projet lors d'une réunion avec des responsables de T-Mobile et de Deutsche Telekom à la mi-mai et a reçu une réponse positive, ajoute Kyodo.

Un porte-parole de l'opérateur télécoms allemand, qui détient 67% du capital de T-Mobile US, s'est refusé à tout commentaire. Softbank n'était pas disponible dans l'immédiat.

Une source avait dit à Reuters ce mois-ci que Sprint, le troisième opérateur mobile américain et filiale de Softbank, discutait avec des banques du financement d'une offre sur T-Mobile US, une opération a priori chiffrée autour des 50 milliards de dollars.

Masayoshi Son souhaite depuis longtemps fusionner Sprint avec T-Mobile pour concurrencer plus efficacement les leaders AT&T et Verizon. Mais ni la Commission fédérale des communications (FCC) ni le département de la Justice ne voient une telle perspective d'un bon oeil, estimant que le consommateur aurait sans doute tout à perdre en n'ayant le choix qu'entre trois opérateurs et non plus quatre.

Les autorités américaines avaient rejeté l'offre de 39 milliards de dollars d'AT&T sur T-Mobile en 2011 au motif que l'entité issue de la fusion aurait été trop importante.

Pour Son, AT&T et Verizon jouissent virtuellement d'un oligopole, alors qu'une fusion entre Sprint et T-Mobile donnerait naissance à une structure ayant suffisamment d'aisance financière pour mettre les réseaux à niveau et bouleverser le marché en proposant de nouveaux services.

Pour Deutsche Telekom, sortir des Etats-Unis lui permettrait d'investir dans ses réseaux en Allemagne et en Europe de l'est.

L'action Deutsche Telekom a terminé en baisse de 0,33% en Bourse de Francfort.   Suite...

 
Deutsche Telekom a accepté le projet de l'opérateur mobile japonais Softbank de racheter sa filiale T-Mobile US, le quatrième opérateur mobile américain, rapporte jeudi l'agence de presse Kyodo. /Photo d'archives/REUTERS/Yuya Shino