Spotify demandera à des clients de réinitialiser leur mot de passe

mardi 27 mai 2014 20h17
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Le service d'écoute de musique en ligne Spotify va demander dans les jours à venir à une partie de ses clients de retaper leur mot de passe et de mettre à jour leur logiciel, la société ayant constaté que des pirates informatiques avaient eu accès à son système interne et aux données sur son réseau.

Le directeur informatique de la société, Oskar Stal, a annoncé sur son blog mardi qu'il avait la preuve d'un piratage de données pour un seul de ses utilisateurs, qui ne concerne pas des informations bancaires ni le mot de passe.

Mais par précaution, il a l'intention de demander à "certains utilisateurs de Spotify" de saisir de nouveau leur identifiant et d'actualiser l'application pour le système d'exploitation Android de Google.

Spotify ajouté qu'il ne recommandait aucune action pour le moment de la part des utilisateurs d'iPhone Apple ou d'appareils équipés du système Windows de Microsoft.

Plusieurs autres grandes entreprises internet, comme eBay et Adobe, ont été victimes ces derniers mois d'intrusions dans leurs réseaux, même si aucune information financière n'a été volée jusqu'à présent selon les sociétés concernées.

Spotify, qui pourrait prochainement lancer son introduction en Bourse, compte plus de 40 millions d'utilisateurs dans plus de 50 pays dans le monde.

"Nous avons pris des mesures pour renforcer nos systèmes de sécurité globalement et pour vous protéger, vous et vos données, et nous continuerons à le faire. Nous prendrons de nouvelles mesures dans les jours à venir pour accroître la sécurité de nos utilisateurs", a dit Oskar Stal sur son blog.

(Bureau de San Francisco, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

 
Le service d'écoute de musique en ligne Spotify va demander dans les jours à venir à une partie de ses clients de retaper leur mot de passe et de mettre à jour leur logiciel, la société ayant constaté que des pirates informatiques avaient eu accès à son système interne et aux données sur son réseau.  /Photo prise le 20 février 2014/REUTERS/Dado Ruvic