Des données de clients d'eBay volées lors d'une cyberattaque

mercredi 21 mai 2014 16h44
 

(Reuters) - EBay a annoncé mercredi qu'une de ses bases de données avait été forcée par une cyberattaque fin février-début mars et que des informations non financières de la clientèle avaient été dérobées.

La base de données contenait des noms de clients, des mots de passe cryptés, des adresses de courriel, des dates de naissance, des adresses postales et des numéros de téléphone, précise la société de commerce en ligne.

EBay, qui a demandé aux internautes de changer leurs mots de passe, a dit n'avoir aucun élément indiquant que des informations financières ou concernant les cartes de paiement aient pu être volées.

L'action eBay a perdu jusqu'à 3,2% avant de remonter. Elle gagne actuellement 0,6%.

Un message demandant aux utilisateurs de changer leurs mots de passe a été diffusé brièvement sur des pages internet de la filiale de paiement en ligne d'EBay, PayPal, avant d'être retiré. Selon EBay, rien n'indique que des informations confidentielles aient pu être dérobées sur PayPal.

"Pour le moment, nous ne pouvons rien dire sur le nombre précis de compte touchés. Toutefois, nous pensons que le nombre de comptes concernés pourrait être élevé et nous demandons à tous les usagers d'eBay de changer leurs mots de passe", a dit la porte-parole Kari Ramirez.

Les entreprises américaines sont de plus en plus souvent la cible de cyberattaques.

Le groupe de distribution Target avait annoncé en décembre dernier avoir été victime d'une vaste cyberattaque au cours de laquelle au moins 40 millions de cartes bancaires avaient été piratées et environ 70 millions d'autres données personnelles volées.

Le groupe de médias AOL avait recommandé en avril à ses internautes de changer le mot de passe de leur courriel ainsi que les questions de vérification d'identité à l'issue d'une cyberattaque qui avait mis en danger environ 2% de ses comptes.   Suite...

 
Le groupe de commerce en ligne eBay a annoncé mercredi qu'une base de données avait été forcée par une cyberattaque entre la fin février et le début mars et que des informations non financières de la clientèle avaient été volées. /Photo prise le 22 janvier 2014/REUTERS/Kacper Pempel