AT&T près d'acheter DirecTV pour environ 50 milliards de dollars

dimanche 18 mai 2014 19h49
 

par Soyoung Kim et Liana B. Baker

NEW YORK (Reuters) - Une fusion géante dans le paysage télévisuel américain, la seconde de l'année, se profile avec l'annonce attendue du rachat de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV par le géant des télécoms AT&T.

AT&T, deuxième opérateur de téléphonie mobile aux Etats-Unis mais également présent dans le haut débit et la télévision, est en train de finaliser une offre de près de 50 milliards de dollars (36 milliards d'euros), avait rapporté Reuters lundi dernier.

Les deux groupes se sont entendus sur les grandes lignes de l'accord et devraient en faire l'annonce dans les prochains jours, après approbation finale par leurs conseils d'administration, a dit ce week-end une source au fait du dossier. Le fil d'informations Buzzfeed a, lui, évoqué une possible annonce dès dimanche soir.

AT&T a planché ces dernières années sur une série d'acquisitions, sans succès. En 2011, son offre sur T-Mobile USA n'a pas abouti et la presse a ensuite évoqué un possible raid sur Vodafone, devenu moins envisageable toutefois depuis que Comcast a bouleversé le paysage télévisuel avec son OPA de 45 milliards de dollars sur Time Warner Cable.

Le rapprochement avec DirecTV augmenterait la portée d'AT&T et lui permettrait de proposer de nouveaux services, tout en lui ouvrant l'accès au cash flow de DirecTV.

Son service de fibre U-verse, qui couple accès à internet et service de télévision, verrait d'un seul coup sa base de clientèle augmenter de 20 millions de personnes.

Les clients de DirecTV, de leur côté, pourraient accéder au haut débit là où U-verse est disponible, car DirecTV est le seul câblo-opérateur américain n'offrant pas d'accès au haut débit dans le cadre de ses abonnements à la télévision.

AT&T a environ 10,4 millions de clients internet U-verse dans des Etats tels que la Californie ou le Texas.   Suite...

 
Une fusion géante dans le paysage télévisuel américain, la seconde de l'année, se profile avec l'annonce attendue du rachat près de 50 milliards de dollars (36 milliards d'euros) de l'opérateur de télévision par satellite DirecTV par le géant des télécoms AT&T. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton