L'acte II de la recomposition du secteur télécoms est en marche

vendredi 16 mai 2014 15h35
 

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Orange pourrait jouer les invités surprises dans l'acte II de la recomposition du marché français des télécoms qui apparaît désormais inéluctable avec Bouygues Telecom en acteur principal et l'Etat en apprenti metteur en scène.

Tous les scénarios avaient été imaginés depuis l'annonce de la vente de l'opérateur SFR à Numericable, point de départ de la réorganisation du secteur, sauf celui d'un rachat de la filiale de Bouygues par le numéro un français des télécoms.

Des sources ont déclaré jeudi soir à Reuters que l'opérateur historique menait des discussions avec son concurrent portant entre autres sur l'opportunité d'un rapprochement capitalistique, confirmant des informations des Echos.

Ce scénario laisse sceptique une grande partie des analystes et spécialistes du secteur qui s'attendent à de fortes réticences de la part des autorités de concurrence et jugent davantage pertinente l'hypothèse régulièrement évoquée d'un mariage avec le numéro quatre du mobile Free (Iliad).

Ils se gardent toutefois de balayer d'un revers de main la possibilité d'un rapprochement Orange-Bouygues Telecom face à la volonté du gouvernement de ramener à trois le nombre d'acteurs du mobile pour mettre un terme à la guerre dévastatrice des prix et sauver le malade Bouygues Telecom.

"Le gouvernement se bat pour reconstruire le secteur des télécoms en ruines", a réaffirmé ce vendredi le ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, selon lequel des discussions "multiples" sont en cours entre les acteurs du secteur.

En début de semaine, il avait déjà martelé qu'un retour à trois opérateurs se ferait ajoutant : "ça tombe bien, nous sommes actionnaires d'un opérateur et pas le moindre", en référence à Orange dont l'Etat détient 27%.

"Il est clair que le secteur va devoir bouger d'une manière ou d'autre que ce soit par des rapprochements d'accord ou des accords de partage de réseau. Mais est-ce-que ce sera Orange, Free, Numericable ?", s'interroge une source du secteur. "Bien malin celui qui peut dire aujourd'hui comment tout cela va se terminer".   Suite...

 
Orange pourrait jouer les invités surprises dans l'acte II de la recomposition du marché français des télécoms qui apparaît désormais inéluctable avec Bouygues Telecom en acteur principal et l'Etat en apprenti metteur en scène. /Photo prise le 16 mai 2014/REUTERS/Charles Platiau