Sony projette de nouvelles pertes, prévoit des restructurations

mercredi 14 mai 2014 09h45
 

TOKYO (Reuters) - Sony, qui tente avec peine de redresser son activité d'électronique grand public, a dit mercredi qu'il mettrait en oeuvre des mesures de restructuration dures durant l'exercice financier en cours et prévenu qu'il encourrait une perte nette pour le deuxième exercice consécutif.

Le groupe japonais entend encore consacrer 135 milliards de yens à sa restructuration sur l'exercice en cours contre 177,4 milliards de yens l'exercice précédent, a dit le directeur financier Kenichiro Yoshida.

Il a changé de stratégie, se retirant à présent de certains segments au lieu de tenter de les restructurer, comme ce sera le cas pour les PC et le stockage. "La différence, c'est que nous cessons entièrement certaines activités", a souligné le directeur financier.

Sony dit s'attendre à une perte nette de 50 milliards de yens (356 millions d'euros) sur son exercice s'achevant au 31 mars 2015, la sixième en sept exercices.

Le géant japonais de l'électronique grand public projette sur cet exercice un résultat d'exploitation annuel de 140 milliards de yen, plus de cinq fois supérieur à celui de l'exercice précédent mais bien moins que les 227 milliards de yens du consensus Thomson Reuters StarMine.

Sony, qui avait lancé le 1er mai son troisième avertissement sur résultats de l'année, a en outre accusé une perte nette de 128,4 milliards de yens sur l'exercice 2013-2014, proche de sa propre prévision (130 milliards de yens).

Le directeur général Kazuo Hirai, qui a pris la tête de l'entreprise il y a deux ans, n'a pas réussi pour l'instant à redresser le segment de l'électronique grand public, contrairement à ses concurrents Panasonic et Sharp.

Sony espère par ailleurs vendre 50 millions de smartphones lors de l'exercice en cours contre 39,1 millions durant l'exercice précédent.

(Sophie Knight et Maki Shiraki; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

 
Sony, qui tente avec peine de redresser son activité d'électronique grand public, compte mettre en oeuvre des mesures de restructuration dures durant l'exercice financier en cours, pour lequel il anticipe une perte nette. /Photo prise le 14 mai 2014/REUTERS/Toru Hanai