Le retour à trois opérateurs télécoms se fera, dit Montebourg

mardi 13 mai 2014 16h29
 

PARIS (Reuters) - Le retour à trois opérateurs télécoms en France se fera, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, pour qui la concurrence que se livrent les quatre acteurs actuels est néfaste en termes d'investissement et d'emploi.

"Nous y arriverons, nous ferons trois opérateurs capables d'investir, qui cessent de détruire de l'emploi, de s'entretuer - et pas seulement dans les colonnes des journaux mais également dans des batailles spéculatives - pour enfin construire avec l'Etat une stratégie de révolution numérique", a-t-il déclaré lors d'un colloque sur le déploiement du très haut débit.

Il s'était prononcé la veille pour un rapprochement de Bouygues Telecom avec un autre opérateur, les syndicats de la filiale de Bouygues craignant la destruction de 1.500 à 2.000 emplois après l'échec de sa tentative de rachat de SFR (Vivendi), remporté par Numericable.

"La consolidation des opérateurs, on s'en occupe, on n'a pas toujours réussi, parce que vous le savez le marché est libre, les conseils d'administration sont libres, l'Etat aussi, mais il prend ses responsabilités et il dit ses préférences", a ajouté Arnaud Montebourg mardi.

"Ça tombe bien, nous sommes actionnaires d'un opérateur et pas le moindre donc nous sommes parfaitement intéressés au bon achèvement de ce grand chantier national", a-t-il ajouté en référence à Orange, premier opérateur français dont l'Etat détient 27%.

(Yann Le Guernigou, édité par Jean-Baptiste Vey)

 
Le retour à trois opérateurs télécoms en France se fera, a déclaré mardi le ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, pour qui la concurrence que se livrent les quatre acteurs actuels est néfaste en termes d'investissement et d'emploi. /Photo d'archives/REUTERS/Luke MacGregor