Trop dépendant de Candy Crush, King Digital chute en Bourse

mercredi 7 mai 2014 17h48
 

(Reuters) - King Digital Entertainment, chutait lourdement mercredi à la Bourse de New York en dépit de la publication de bénéfices meilleurs qu'attendu, les investisseurs lui reprochant une trop grande dépendance aux recettes tirées de son jeu "Candy Crush".

Son bénéfice net a augmenté à 127,2 millions de dollars (91,29 millions d'euros), ou 41 cents par action, sur le trimestre se terminant le 31 mars, contre 52,7 millions, ou 16 cents par action, un an plus tôt.

Hors exceptionnels, le groupe basé à Londres a réalisé un bénéfice par action de 61 cents. Le groupe a multiplié par trois son chiffre d'affaires, à 606,7 millions d'euros.

Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice de 59 cents par action pour un chiffre d'affaires de 601,5 millions d'euros, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

King, dont le porte-feuille compte plus de 180 jeux, a déclaré que sa marge brut avait augmenté de 1% par rapport au trimestre précédent.

Les marges brutes de son best-seller "Candy Crush", sorti il y a deux ans, ont cependant baissé à 67%, contre 78% auparavant.

En l'absence d'autres jeux à succès, les investisseurs redoutent que King subisse le même sort que le concepteur de "Farmville", Zynga et l'éditeur de "Angry Birds", Rovio Corp, qui peinent pour retenir leurs utilisateurs. Ils ont mis en garde sur le danger, pour King, d'une trop grande dépendance au seul jeu "Candy Crush".

Vers 15h15 GMT, le titre perdait 11,56% à 16,59 dollars.

Cette dégringolade d'un groupe qui dégage des bénéfices suscite quelques interrogations.   Suite...

 
King Digital Entertainment, chutait lourdement mercredi à la Bourse de New York en dépit de la publication de bénéfices meilleurs qu'attendu, les investisseurs lui reprochant une trop grande dépendance aux recettes tirées de son jeu "Candy Crush". /Photo prise le 26 mars 2014/REUTERS/Brendan McDermid