7 mai 2014 / 10:54 / il y a 3 ans

Casino va coter son e-commerce aux Etats-Unis

PARIS/SAO PAULO (Reuters) - Casino a annoncé le regroupement de ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil au sein d‘un pôle pesant plus de quatre milliards de dollars de chiffre d‘affaires qu‘il prévoit de coter aux Etats-Unis.

Casino va regrouper ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil au sein d'un pôle pesant plus de quatre milliards de dollars de chiffre d'affaires qu'il prévoit de coter aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Il apportera dans la corbeille CDiscount, un des leaders du e-commerce non alimentaire en France (l‘équivalent de 2,1 milliards de dollars de chiffre d‘affaires) ainsi que Nova Pontocom, détenu par le numéro un brésilien de la distribution, Grupo Pao de Açucar, filiale de Casino. Cette activité a dégagé 2,1 milliards de dollars de chiffre d‘affaires au Brésil et arrive en deuxième position du commerce en ligne dans le pays derrière B2W.

Ce nouveau poids lourd du secteur, constituerait un “acteur de référence à l‘échelle mondiale” et serait introduit en Bourse pour permettre “d‘accélérer son développement et d‘améliorer sa visibilité”.

Casino vient par ailleurs de lancer, au premier trimestre 2014, de nouveaux sites sous la marque CDiscount en Colombie, au Vietnam et en Thaïlande, où le distributeur est déjà présent.

En regroupant ces actifs, le distributeur français pourrait faire jouer les synergies et disposerait d‘une importante force de frappe dans les pays émergents, un argument susceptible d‘attirer les investisseurs américains.

Cette annonce a été saluée par le marché, où le titre Casino grimpait de 2,5% à 91,35 euros vers 12h40, après avoir touché un plus haut depuis 13 ans à 92,55 euros, dans un marché quasiment stable alors que l‘indice de la distribution cède 0,15%.

VALORISATION

La valorisation du nouvel ensemble pourrait être comprise entre une fois et une fois et demi ses ventes, estiment les analystes de la Société générale, qui saluent une décision “stratégique positive pour Casino”.

“Une IPO pourrait externaliser la vraie valeur de ces actifs”, soulignent-ils dans une note, estimant que Casino pourrait détenir 50% du nouvel ensemble, GPA 27% et sa filiale Nova Pontocom 23%.

Pour JP Morgan, la valorisation boursière du nouvel ensemble pourrait atteindre 6,0 milliards d‘euros en 2015, avec des “participations directes et indirectes de Casino qui pourraient valoir 3,4 milliards d‘euros, soit environ 35% de sa capitalisation boursière actuelle”.

Les banques Morgan Stanley et JP Morgan Chase ont été mandatées en vue de cette introduction, a-t-on déclaré à Reuters de source proche du dossier.

Le distributeur français a précisé avoir opté pour le marché américain, en raison de la présence de nombreux acteurs du secteur de la technologie internet.

Le projet, s‘il était mené à bien, donnerait des nouvelles armes au groupe français face à la concurrence du géant américain Amazon et du chinois Alibaba.

Ce dernier vient de lancer sa procédure de cotation sur le marché américain et pourrait, selon certains analystes, lever une quinzaine de milliards de dollars

Amazon est arrivé cette année au Brésil avec sa liseuse électronique Kindle et eBay lance cette semaine un site en portugais pour les consommateurs brésiliens.

La nouvelle entité devrait dans un premier temps être nommée NewCo, précise GPA dans les documents déposés auprès de l‘autorité des marchés brésiliens.

Guillermo Parra-Berna, Gregory Blachier et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below