Casino va coter son e-commerce aux Etats-Unis

mercredi 7 mai 2014 12h52
 

PARIS/SAO PAULO (Reuters) - Casino a annoncé le regroupement de ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil au sein d'un pôle pesant plus de quatre milliards de dollars de chiffre d'affaires qu'il prévoit de coter aux Etats-Unis.

Il apportera dans la corbeille CDiscount, un des leaders du e-commerce non alimentaire en France (l'équivalent de 2,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires) ainsi que Nova Pontocom, détenu par le numéro un brésilien de la distribution, Grupo Pao de Açucar, filiale de Casino. Cette activité a dégagé 2,1 milliards de dollars de chiffre d'affaires au Brésil et arrive en deuxième position du commerce en ligne dans le pays derrière B2W.

Ce nouveau poids lourd du secteur, constituerait un "acteur de référence à l'échelle mondiale" et serait introduit en Bourse pour permettre "d'accélérer son développement et d'améliorer sa visibilité".

Casino vient par ailleurs de lancer, au premier trimestre 2014, de nouveaux sites sous la marque CDiscount en Colombie, au Vietnam et en Thaïlande, où le distributeur est déjà présent.

En regroupant ces actifs, le distributeur français pourrait faire jouer les synergies et disposerait d'une importante force de frappe dans les pays émergents, un argument susceptible d'attirer les investisseurs américains.

Cette annonce a été saluée par le marché, où le titre Casino grimpait de 2,5% à 91,35 euros vers 12h40, après avoir touché un plus haut depuis 13 ans à 92,55 euros, dans un marché quasiment stable alors que l'indice de la distribution cède 0,15%.

VALORISATION

La valorisation du nouvel ensemble pourrait être comprise entre une fois et une fois et demi ses ventes, estiment les analystes de la Société générale, qui saluent une décision "stratégique positive pour Casino".   Suite...

 
Casino va regrouper ses principales activités de e-commerce en France, en Colombie et en Asie et au Brésil au sein d'un pôle pesant plus de quatre milliards de dollars de chiffre d'affaires qu'il prévoit de coter aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau