6 mai 2014 / 09:08 / il y a 3 ans

Activision espère que "Destiny" succèdera à "Call of Duty"

Activision Blizzard compte consacrer un demi-milliard de dollars à la création et à la promotion de "Destiny", ce qui serait apparemment un record pour un éditeur de jeux vidéo qui espère ainsi voir naître un nouveau "blockbuster". /Photo d'archives/REUTERS/Ina Fassbender

LOS ANGELES/SAN FRANCISCO (Reuters) - Activision Blizzard compte consacrer un demi-milliard de dollars à la création et à la promotion de “Destiny”, ce qui serait apparemment un record pour un éditeur de jeux vidéo qui espère ainsi voir naître un nouveau “blockbuster”.

Le directeur général Bobby Kotick a dévoilé ses ambitions la semaine dernière à Los Angeles. Un porte-parole a confirmé lundi soir le montant de l‘investissement, ajoutant qu‘il comprenait aussi le marketing, la présentation, les infrastructures, les redevances et autres coûts.

Activision est confronté au tassement des ventes de sa très juteuse franchise “Call of Duty” et les investisseurs espèrent que “Destiny” - un jeu de tir avec des éléments de jeu de rôle dans un univers sci-fi publié le 9 septembre et conçu par Bungie, le même studio qui a conçu la série à succès “Halo” pour Microsoft - dopera le chiffre d‘affaires de l‘éditeur qui a diminué de 6% en 2013 à 4,6 milliards de dollars.

Le bénéfice de 2013 a baissé de 12% à un milliard de dollars.

Activision a signé un contrat de 10 ans avec Bungie en 2010, ce qui lui assure les droits de distribution dans le monde entier ainsi qu‘un droit de regard important sur l‘évolution du titre.

De l‘avis des analystes, 500 millions de dollars serait sans doute un record pour un jeu unique, et surtout pour une nouvelle franchise. Pour parvenir au point mort, Activision devrait vendre 15 à 16 millions d‘exemplaires du jeu à raison de 60 dollars pièce, disent-ils.

“Grand Theft Auto V”, vendu depuis septembre, avait atteint les 32,5 millions d‘exemplaires vendus à fin février. Mais c‘était la cinquième déclinaison d‘une série dont le succès ne s‘est jamais démenti.

Certains analystes pensent que Take-Two Interactive, l‘éditeur de “Grand Theft Auto”, a consacré plus de 260 millions de dollars au développement, à la production et à la commercialisation du cinquième volet, quoi qu‘il soit difficile de dire si les deux budgets sont exactement comparables.

GTA est bien parti pour réaliser deux milliards de dollars de ventes, de l‘avis des analystes.

Le pari ambitieux d‘Activision est pris dans un contexte une fois de plus difficile pour le jeu vidéo. Les ventes baissent depuis des années, conséquence en particulier de la concurrence des jeux gratuits jouables sur tablettes ou sur smartphones. Les ventes de jeux vidéo ont ainsi chuté de 11% l‘an passé.

Les ventes de “Call of Duty: Ghosts”, dernière variation de la série lancée en 2013, ont été inférieures à celles du volet de 2012.

Activision, qui publie ses trimestriels mardi après la clôture de Wall Street, tire d‘importants revenus de ses franchises mais beaucoup sont déjà anciennes comme “Call of Duty” ou le jeu en ligne “World of Warcraft”, sorti début 2005.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below