Samsung espère renouer avec la croissance des bénéfices

mardi 29 avril 2014 10h19
 

par Se Young Lee

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a dit mardi espérer renouer avec une progression de son bénéfice au deuxième trimestre, à la faveur d'une reprise des ventes de téléviseurs et de smartphones haut de gamme à l'approche de la Coupe de monde de football au Brésil.

Conformémement à ce qu'il avait prédit au début du mois, le géant de l'électronique sud-coréen a annoncé que son résultat opérationnel trimestriel avait baissé pour la deuxième fois de suite sur les trois premiers mois de l'année, de 3,3%, à 8.500 milliards de wons (5,9 milliards d'euros).

Le bénéfice de la division de téléphonie mobile, qui a représenté trois quarts du total, a reculé de 1,2% à 6.430 milliards de wons.

En outre, pour la première fois depuis le quatrième trimestre 2009, la part de marché de Samsung dans les smartphones a reculé au cours du premier trimestre 2014.

Le groupe sud-coréen pense que la Coupe du monde de football, qui commence le 12 juin, sera en mesure de donner un coup de fouet à ses activités mobile et écrans, les fanatiques du ballon rond étant censés s'équiper massivement de matériel haut de gamme, comme les téléviseurs ultra haute-définition (UHD), pour voir les matches dans les meilleures conditions.

"Samsung s'attend à une augmentation de son bénéfice au deuxième trimestre et au-delà, à la faveur d'une amélioration des ventes d'écrans et d'électro-ménager", souligne le groupe dans un communiqué.

"Les commandes pour les écrans utilisés dans les smartphones et les téléviseurs haut de gamme devraient s'inscrire en hausse, grâce au lancement commercial de nouveaux appareils mobiles et à l'imminence de la Coupe du monde au Brésil."

Samsung prévoit de livrer 113 millions de terminaux mobiles sur la période avril-juin, chiffre similaire à celui du premier trimestre, le nouveau Galaxy S5 devant représenter une part plus importante de ce total.   Suite...

 
Samsung Electronics a vendu 89 millions de smartphones au premier trimestre, 28% de plus qu'il y a un an, mais sa part de marché s'est effritée au profit de ses concurrents chinois, selon une étude publiée mardi par la firme de recherche Strategy Analytics. /Photo d'archives/REUTERS/Albert Gea