29 avril 2014 / 05:48 / il y a 3 ans

Pour Nokia, des résultats meilleurs que prévu et un nouveau DG

Rajeev Suri, jusqu'ici patron de la division de réseaux Nokia Solutions and Networks (NSN), et qui prendra la tête du nouveau groupe au 1er mai, présente les résultats de l'entreprise. Nokia a annoncé mardi une hausse inattendue du bénéfice de sa division d'équipements de réseaux, devenue son activité principale après la vente de son segment téléphones à Microsoft /Photo prise le 29 avril 2014/REUTERS/Heikki Saukkomaa/Lehtikuva

HELSINKI (Reuters) - Nokia a annoncé mardi une hausse inattendue du bénéfice de sa division d‘équipements de réseaux, devenue son activité principale après la vente de son segment téléphones à Microsoft.

Le groupe finlandais a également annoncé la nomination de Rajeev Suri, actuellement à la tête de cette activité, au poste de directeur général de l‘entreprise et dit son intention de rendre 2,25 milliard d‘euros à ses actionnaires.

Vers 11h00, le titre Nokia bondissait de 7,2% à 5,51 euros, affichant l‘une des plus fortes hausse de l‘indice Stoxx 600. Avec ce niveau, l‘action n‘accuse plus qu‘un recul de quelque 5% depuis le début de l‘année après s‘être envolée de 99% en 2013.

Des réductions de coûts ainsi que de rentables contrats noués dans les logiciels ont permis à l‘activité réseaux de Nokia - qui s‘appelait auparavant NSN - de dégager sur les trois premiers mois de l‘année une marge opérationnelle brute de 9,3%. Les analystes interrogés par Reuters n‘avaient anticipé que 5,7%.

Nokia a en outre ajouté que cette marge devrait rester dans le haut d‘une fourchette allant de 5% à 10% pour le restant de l‘année.

La division réseaux est l‘une des trois que conserve Nokia après avoir conclu vendredi la cession de son activité téléphones portables à Microsoft pour quelque 5,6 milliards d‘euros.

Nokia a précisé qu‘il porterait toute son attention à la croissance de cette division réseaux ainsi qu‘à celle de ses divisions navigation et brevets sans pour autant rentrer dans les détails.

“La stratégie générale n‘est pas très concrète (...) je vois bien les trois divisions évoluer à l‘avenir de manière plutôt indépendante”, a dit Mikael Rautanen, analyste chez Inderes.

UNE TRÉSORERIE DE 2,1 MILLIARDS D‘EUROS

En valeur, le bénéfice opérationnel de la division réseaux a progressé de 10% sur un an, à 216 millions d‘euros, alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 143 millions d‘euros.

Le bénéfice par action du Nokia a atteint quatre centimes d‘euro, un cent de mieux que prévu.

Certains analystes pensent que le groupe finlandais éprouvera des difficultés à faire croître sa division réseaux face aux mastodontes que sont Ericsson et Huawei, qui disposent de davantage de moyens pour financer des coûts de recherche & développement plus élevés.

Nokia a précisé que sa trésorerie nette s‘élevait à 2,1 milliards d‘euros à fin mars, contre 2,3 milliards d‘euros à la fin de 2013. Si la cession des téléphones portables avait été bouclée au premier trimestre, la trésorerie aurait été de 7,1 milliards.

Rajeev Suri, dont la nomination était attendue après que cet Indien de 46 ans a piloté le retour aux bénéfices de NSN en 2012, a estimé sur une vidéo mise en ligne sur le site internet du groupe que les possibilités d‘expansion étaient légion.

“Cela fait près de vingt ans que je suis chez Nokia et les opportunités qui s‘offrent à nous n‘ont jamais été aussi nombreuses”, a-t-il assuré.

Pour, selon certains analystes, tenter de fidéliser les investisseurs en cette période de mue de ses activités, Nokia a annoncé un programme de rachat d‘actions de 1,25 milliard d‘euros et le versement d‘un dividende exceptionnel d‘un milliard au titre de 2013.

Ce dividende, de 0,26 euro par action, s‘ajoute au dividende ordinaire de 0,11 euro retenu pour 2013.

“La proposition en matière de dividende est légèrement inférieure aux attentes, mais le programme de rachat d‘actions est assez considérable”, a poursuivi Mikael Rautanen.

Nokia a dit qu‘il réduirait son endettement de deux milliards d‘euros, ce qui permettra d‘économiser quelque 100 millions d‘intérêt par an.

Véronique Tison et Benoît Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below