Le rachat des mobiles de Nokia par Microsoft est bouclé

vendredi 25 avril 2014 13h47
 

HELSINKI (Reuters) - Nokia a annoncé vendredi que la vente de ses activités de téléphones portables à Microsoft était désormais achevée, les deux groupes ayant choisi d'exclure de l'opération deux usines en Inde et en Corée du Sud.

Le groupe finlandais, qui fut un temps numéro un mondial des portables avant d'être distancé par l'essor des "smartphones", a précisé que le montant définitif de la cession devrait être légèrement supérieur à celui de 5,44 milliards d'euros annoncé initialement.

En raison d'un différend fiscal avec les autorités indiennes, l'usine de Chennai sera désormais exploitée en sous-traitance part Microsoft. Quant au site sud-coréen de Masan, qui emploie 200 personnes environ, il sera fermé.

Nokia a ajouté que son conseil d'administration devrait se réunir en début de semaine prochaine pour débattre de la stratégie du groupe.

Le quotidien finlandais Helsingin Sanomat a rapporté vendredi que Nokia présenterait mardi sa nouvelle stratégie en même temps que ses résultats trimestriels et qu'il pourrait nommer Rajeev Suri au poste de directeur général.

Né en Inde, Rajeev Suri, 46 ans, est considéré comme l'un des principaux prétendants à la direction du groupe. Il a entre autres orchestré ces dernières années la restructuration de Nokia Solutions and Networks (NSN), la division d'équipements de réseaux.

Nokia n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter les information du Helsingin Sanomat.

(Jussi Rosendahl; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

 
Nokia a annoncé vendredi que la vente de ses activités de téléphones portables à Microsoft était désormais achevée, les deux groupes ayant choisi d'exclure de l'opération deux usines en Inde et en Corée du Sud. /Photo prise le 25 février 2014/REUTERS/Dado Ruvic