Ericsson déçoit au 1er trimestre, prévoit du mieux au second

mercredi 23 avril 2014 11h12
 

STOCKHOLM (Reuters) - Ericsson espère que de récents contrats viendront doper son chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année après un premier trimestre inférieur aux attentes en termes de ventes comme de profits, conséquence d'une demande toujours faible en Amérique du Nord et au Japon.

Le groupe suédois d'équipements de réseaux a annoncé un Ebit (bénéfices avant intérêts et impôts) de 2,6 milliards de couronnes (286 millions d'euros), contre un consensus à 3,5 milliards. Son chiffre d'affaires s'est inscrit à 47,5 milliards là où les analystes prédisaient 51,8 milliards.

Les analystes espéraient que le chiffre d'affaires d'Ericsson aurait commencé dès le début de l'année à profiter des investissements des grands opérateurs européens et chinois dans les réseaux à très haut débit 4G LTE.

Mais la croissance enregistrée en Chine, au Moyen-Orient et en Amérique latine au cours des trois premiers mois de l'année n'a que partiellement compensé la baisse de l'activité en Amérique du Nord, liée à la fin de plusieurs grands projets.

"Avec la visibilité actuelle, des contrats clés auront un impact progressif sur les ventes et le mix d'activités, principalement au second semestre de l'année", a déclaré Ericsson dans un communiqué.

La division Networks, la principale du groupe, a vu son chiffre d'affaires chuter de 10% sur janvier-mars en données corrigées des effets de change.

Plus positif, la rentabilité sous-jacente du groupe, elle, s'est améliorée: la marge brute de l'ensemble du groupe a atteint 36,5% au cours des trois premiers mois de l'année contre 34,0% anticipés dans le consensus et 32,0% au premier trimestre 2013.

Cela ne suffit toutefois pas à rassurer tous les analystes.

"Avec une croissance nettement négative, je ne pense pas que la marge brute élevée suffise", explique Greger Johanssson, analyste de Redeve. "De plus, il n'est pas certain que la marge brute, qui est parfois forte au premier trimestre, soit tenable sur le long terme."   Suite...

 
Ericsson affiche mercredi un bénéfice bien inférieur aux attentes des analystes au premier trimestre à 2,6 milliards de couronnes (286 millions d'euros), tout en faisant part d'une marge brute supérieure au consensus. /Photo d'archives/REUTERS/Bob Strong