SAP craint des effets de change négatifs au 2e trimestre

jeudi 17 avril 2014 09h49
 

FRANCFORT (Reuters) - Le spécialiste allemand des logiciels d'entreprise SAP a dit jeudi s'attendre à subir une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro, qui entame sa compétitivité alors qu'il cherche à combler son retard dans le segment de l'informatique en nuage.

Le groupe a prévenu que son chiffre d'affaires tiré de ses logiciels et des services associés allait être affecté à hauteur de 6% au deuxième trimestre tandis que son bénéfice d'exploitation, hors exceptionnels, serait inférieur de huit points de pourcentage.

Ces annonces ont lourdement pesé sur l'action SAP qui chutait de 3,49% à 56,39 euros une demi-heure après l'ouverture de la Bourse de Francfort alors que l'indice paneuropéen des technologiques cédait 0,8%.

Au premier trimestre, cet effet de change négatif s'est élevé à 5 points de pourcentage, à la fois sur le chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation liés aux logiciels et aux services.

Au cours des six derniers mois, la monnaie unique a progressé de 2,3% contre le dollar et de près de 6% contre le yen.

Au titre des trois premiers mois de l'année, le groupe a fait état d'une hausse de 2% de son bénéfice d'exploitation à 919 millions d'euros, alors que le consensus anticipait 961 millions. Le chiffre d'affaires est quant à lui ressorti à 3,7 milliards d'euros, contre 3,78 milliards attendus.

Pour l'ensemble de l'exercice, il prévoit un impact des effets de change de 4 points de pourcentage sur le chiffre d'affaires et de 5 points sur le résultat opérationnel.

A taux de change constant, le bénéfice d'exploitation devrait ressortir en hausse dans une fourchette allant de 5,8 à 6 milliards d'euros contre 5,51 milliards l'année dernière.

SAP a annoncé en début d'année une réduction de ses objectifs de bénéfices dans l'attente d'une accélération de ses recettes dans le segment de l'informatique en nuage, un secteur à fort potentiel de croissance dans lequel il compte investir davantage.   Suite...

 
Le spécialiste allemand des logiciels d'entreprises SAP s'attend à subir une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro. /Photo d'archives/REUTERS/Cathal McNaughton