Le chiffre d'affaires de Yahoo en petite hausse au 1er trimestre

mardi 15 avril 2014 23h05
 

SAN FRANCISCO (Reuters) - Yahoo a fait état mardi d'un chiffre d'affaires en petite hausse au premier trimestre, le portail internet étant parvenu à contenir la lente érosion de ses recettes publicitaires sur écran.

L'annonce a fait bondir le titre de Yahoo qui s'adjugeait 8% dans les transactions d'après Bourse.

Hors commissions versés à ses sites partenaires, le chiffre d'affaires s'est inscrit à 1,087 milliard de dollars contre 1,074 milliard un an auparavant. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S anticipait 1,077 milliard de dollars.

Les recettes tirées des publicités sur écrans, qui représentent environ 40% du chiffre d'affaires total de Yahoo, ont augmenté de 2% d'un an sur l'autre, à 453 millions de dollars hors commissions versées aux partenaires.

Quoique modeste, cette hausse intervient après plusieurs trimestres de baisse et semble témoigner d'une amélioration de l'activité même si cette tendance reste encore à confirmer.

Le groupe, propriétaire de 24% des parts du site chinois de commerce en ligne Alibaba, dit avoir dégagé un bénéfice net de 311,6 millions, soit 29 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est inscrit à 38 cents.

Le chiffre d'affaires d'Alibaba a de son côté progressé de 66% à 3,06 milliards de dollars pour le quatrième trimestre de son exercice décalé, selon des données transmises par Yahoo

Valorisé à plus de 140 milliards de dollars, Alibaba prépare actuellement son entrée en Bourse aux Etats-Unis. Il devrait s'agir de la plus importante depuis celle de Facebook en 2012.

(Alexei Oreskovic, Nicolas Delame pour le service français)

 
Yahoo a fait état mardi d'un chiffre d'affaires en petite hausse au premier trimestre, le portail internet étant parvenu à contenir la lente érosion de ses recettes publicitaires sur écran. Le chiffre d'affaires, hors commissions versés à ses sites partenaires, s'est inscrit à 1,087 milliard de dollars contre 1,074 milliard un an auparavant.  /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse